Félichet le bienfaiteur (première partie)

Publié le par almanito

Félichet était veuf depuis longtemps lorsque l'heure de la retraite avait sonné. Comme il n'avait pas d'amis et aucune activité hormis celle de regarder la télévision qui l'endormait, il s'ennuyait. Après une existence menée en replis, en égoïste somme toute, il décida un matin de goûter à la joie de rendre les gens heureux.

Comment procéder, se dit-il, c'est que j'ai peu l'habitude...

Il s'habilla et sorti faire un tour dans le quartier en y réfléchissant, les mains dans les poches. Le hasard voulut qu'il rencontrât à ce moment là sa jeune voisine, fort contrariée de ne pas pouvoir ouvrir sa boîte à lettres. Félichet lui promit de la réparer dans la journée et poursuivit son chemin. Il avait trouvé l'idée qui lui convenait et il se mit en devoir de répertorier le travail à faire dans sa rue. Quelques heures plus tard, il vit avec satisfaction que sa voisine ouvrait sa boîte avec aisance. Contre toute attente, celle-ci ne le remercia point, pas même d'un petit signe de la main et Félichet se dit qu'il en était mieux ainsi. Il se rendit compte que la reconnaissance de la jeune femme ne l'intéressait pas, et que seul le plaisir du travail bien fait comptait à ses propres yeux. Il avait d'ailleurs décidé d'opérer de façon discrète, la nuit.

Le soir venu, il reparti donc, muni de quelques outils et de fournitures qu'il jugeait utiles pour accomplir la mission qu'il s'était fixée. Il remplaça des pots de fleurs cassés devant un joli perron, repeignit d'un beau vert les quelques marches y accédant et remplaça les fleurs fanées de géraniums pimpants.

La nuit suivante, trois voitures souillées de boue et de fientes d'oiseaux furent nettoyées, lavées et passées au chiffon doux, un portail tout écaillé repeint de rouge vif, une clôture fut rafistolée.

Il en fut ainsi tous les soirs pendant plusieurs mois. Félichet réparait tous les petits dégats qu'il découvrait au cours de ses nuits laborieuses. Il n'en tirait aucune joie altruiste, seul les commentaires des commères entendus de- ci, de- là l'amusaient car les gens commençaient à se poser des questions. Un article dans le journal local s'en fit l'écho, et Félichet gloussa en découvrant le titre: "Mais qui est donc le mystérieux bienfaiteur de notre commune?"

Pour l'instant, il le savait, nul ne pouvait supposer qu'il s'agissait de lui, sauf peut-être le poète/chanteur de la rue des alouettes qui lui avait fait un clin d'oeil malicieux en levant son journal un jour qu'il passait sous ses fenêtres. Mais Félichet n'avait que faire de l'opinion d'un poète rêveur.

Tel un voyou se sentant pisté, Félichet décida cependant d'élargir son périmètre d'action afin de déjouer les suspicions d'éventuels curieux en alerte.

Une nuit, alors qu'il s'apprêtait à repeindre une porte de garage défraîchie, il remarqua une voiture mal garée, mordant le trottoir d'une roue. On aurait cru à un chauffeur pressé, pris dans un encombrement, qui aurait laissé sa voiture et serait parti à pied...

Cherchant à comprendre, Félichet s'approcha. Une sacoche entrouverte gisait sur le siège arrière, laissant s'échapper des billets de banques. Félichet écarta davantage les bords de la sacoche, vit qu'elle en était pleine, s'en empara et prit la fuite....

Demain, la suite!

Félichet  le bienfaiteur    (première partie)

Commenter cet article

laurence 17/01/2014 19:09

la suite, la suite!
Bon week end
des bisous
laurence unpeudhier

almanitoo 17/01/2014 19:14

La suite est déjà publiée, Laurence!
Bonne soirée

Mina 17/01/2014 09:44

A demain avec impatience ... super cette histoire mais personne n'est parfait! alors... Bonne journée

almanitoo 17/01/2014 09:55

Merci Mina, à bientôt

Jackie 17/01/2014 08:29

Il me tarde d'être à demain...
Très bonne journée

almanitoo 17/01/2014 08:30

C'est déjà demain, Jackie!

MARIE 17/01/2014 08:14

Houla ! la fin me laisse sur ma faim, me voilà accro et j'attends la suite avec impatience !

almanitoo 17/01/2014 08:18

Vous me mettez tous la pression, je crains fort de faire des déceptions...;)

CathyRose 17/01/2014 06:14

Et bien tu vois ... j'imaginais exactement la même fin que Katia, parce que je suis sûre qu'il a un bon fond Félichet ! Alors ... à ce soir pour la suite ...!!!
Très belle journée !
Grosses bises
Cathy

almanitoo 17/01/2014 09:56

Il faut se méfier, un Félichet peut en cacher un autre :)

Jonas D 16/01/2014 23:04

Félichet ?Un bienfaiteur, un malfaiteur ? Voilà tout le paradoxe que soulève ce bricoleur retraité de la marmite. A suivre donc...
Jonas

almanitoo 16/01/2014 23:09

C'est pas tout ça, il faut trouver la fin maintenant...

In the Mirror 16/01/2014 21:22

Je n'écris pas aussi bien que toi Almanitoo mais tant pis, j'imagine cette suite,...

Félichet écarta davantage les bords de la sacoche, vit qu'elle en était pleine, s'en empara et prit la fuite .....
Il rentra chez lui, prit les billets, les compta et fit des petits tas. Le lendemain, il acheta le journal afin de voir si l'on parlait du vol des billets de banque, rien ! D'un esprit tranquille, il alla acheter des enveloppes puis rentra chez lui. Il prit une enveloppe puis mit à l'intérieur un des petits tas de billets puis une autre et encore une autre jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien.
En attendant la nuit, il s'allongea et s'endormit profondément. Vers minuit, il se réveilla, mangea un petit bout puis il prit son sac rempli de ses petites enveloppes, partit dans la nuit et mit précipitamment ses enveloppes dans chaque boite aux lettre de son petit village ....
Quelle belle surprise les habitants auront le lendemain matin en voyant ce don du ciel ....

almanitoo 17/01/2014 08:27

Je suis bien d'accord et de toute façon la fin prévue n'est pas rose!

MARIE 17/01/2014 08:19

...et si cet argent été destiné à un achat précis et que son propriétaire était simplement un personnage un peu lunaire capable de laisser ce genre de chose dans sa voiture, aux yeux de tous, tandis qu'il retournait chez lui chercher quelque chose qu'il aurait oublié ?... c'est pas un peu facile de rendre les autres heureux en faisant le malheur d'un tiers ?!...

In the Mirror 16/01/2014 23:02

Une belle fin qui me rappelle une histoire vraie qui s'était passée dans un village de France il y a quelques années.
A demain,
bonne nuit.

almanitoo 16/01/2014 21:31

Ca c'est très sympathique! merci Katia.( Au passage, je ne vois pas ce que tu reproches à ton écriture)... donc une fin morale et belle, pour toi...
eh bien...à demain?

brigitte 16/01/2014 21:15

ah , je suis déçue , félichet croirait-il que l'argent fera son bonheur ? mais je pense que tu nous prépares quelque chose de plaisant ......... à demain , almanitoo !!!!!

almanitoo 16/01/2014 21:19

Hum...
demain est un autre jour!

Anne-Marie 16/01/2014 21:10

Les belles résolutions humanistes de Monsieur Flanchet vont-elles être mises à mal? Mr Flanchet cache-t-il un Mr Hyde avide? Bon,si j'ai bien compris, on va devoir attendre demain!

almanitoo 16/01/2014 21:14

Je ne sais pas...mais tu peux suivre l'exemple de Jamadrou qui a écrit la fin du texte au fond de son lit pour comparer nos suites respectives...

PARADISALIA 16/01/2014 21:04

Tu sais y faire pour nous donner l'envie de revenir te voir demain...Tes histoires sont tellement agréables à lire...A demain Bises

almanitoo 16/01/2014 21:08

Mais non, je pensais qu'un texte trop long serait lassant, mais je serai ravie de te "revoir" demain, merci Paradisalia.

Naturaimer 16/01/2014 20:56

Il faut donc attendre demain comme la suite d'un feuilleton qui vous tient en haleine, beau récit !

almanitoo 16/01/2014 21:00

Oui, j'ai préféré couper le récit qui aurait été trop long. Merci!

jamadrou 16/01/2014 20:18

J'aime beaucoup ton histoire
racontée simplement comme le ferait monsieur Félichet.
te connaissant un peu Almanitoo, je crois imaginé la suite...
(je l'écris dans un coin, à ma façon, et attends avec impatience TA suite.)
belle soirée

almanitoo 16/01/2014 20:28

Ah je suis très curieuse d'avoir TA suite, Jamadrou! bonne idée, j'adore ce genre d'échange, si d'autres veulent s'y mettre aussi...cela serait intéressant de comparer nos suites!
Je viens chez toi, voir un peu comment tu te rétablis...