Le cours des fleuves

Publié le par almanito

Le moteur de la voiture ronronnait, régulier, une douce chaleur rentrait par les vitres entrouvertes, mais elle ne dormait pas. Quelques mèches de cheveux blancs retombaient sur son front droit et encore obstiné. Son regard restait noir bien que ne distinguant plus dans sa brume, que les contours adoucis des reliefs et des tons d'aquarelles fondus.

Mais elle n'était pas vaincue. Sa nuque et son visage tendus s'imprégnaient goulument de l'air tiède le long des falaises crayeuses tachetées des bouquet roux et mauves d'un automne sans retour. Elle suivait des yeux les rayons qui doraient le dos des vallons s'enfuyant dans le lointain, les méandres de la Seine piquetée de lumière glissant tranquillement vers la mer.

Sur les hauteurs, surplombant le paysage, des champs dégageaient un horizon blondissant, rejoignant le ciel dans un arc de cercle parfait. La brise pliait doucement des arbustes las, tandis que le fleuve ourlé de sombres bosquets poursuivait en contre-bas son chemin paisible.

Le cours des  fleuves

Commenter cet article

Jonas D. 30/05/2014 17:59

Le mouvement c'est la vie, et même si ce mouvement-là est un peu mélancolique, il y a quelque chose de nouveau qui patiente, quelque part, sur la route.

almanito 30/05/2014 18:14

on peut le voir comme ça, oui...

Nalo.soul 29/05/2014 11:07

Belle atmosphère !!

almanito 29/05/2014 11:20

merci Nalo

CathyRose 29/05/2014 07:14

Serait-ce la suite d'un billet paru il y a quelques temps ... cette femme âgée qui voulait aller voir la mer ...? J'aime beaucoup ta manière de décrire ces endroits que tu as bien connu, et que bien sûr je connais moi aussi ... plein se sensations dans tes écrits, des couleurs, la chaleur et l'air tiède ... Cette femme ferait-elle son dernier voyage ...?
Très belle journée !
Grosses bises
Cathy

CathyRose 29/05/2014 09:48

J'en n'ai pas !!!!! Je me vengerai sur la tarte au citron qui est en train de cuire !!!

almanito 29/05/2014 09:29

Pfffffff !!!!!!! alors là, c'est beaucoup pour la même! venge-toi sur le chocolat, tiens;)

CathyRose 29/05/2014 09:09

Tu lui as procuré un peu de bonheur, c'est tellement important ! Le ciel s'est mis à l'unisson de ma déconvenue ... il pleut !

almanito 29/05/2014 09:07

C'était ma mère lors de la dernière balade que j'ai pu lui faire faire. Un dernier automne pour elle, oui. Nous adorions cet endroit.
Tu as de la mémoire, il y avait peut-être un peu d'elle dans mon personnage, c'est possible mais je n'y ai pas pensé en l'écrivant.
Merci Cathy bonne journée..malgré cette déconvenue..

Jackie 29/05/2014 06:10

Jolie description.
Passe une très belle journée

almanito 29/05/2014 06:17

Bonne journée à toi aussi Jackie

brigitte 28/05/2014 21:18

une mélancolie , des mots assouplis par un doux décor ........

almanito 28/05/2014 21:27

Tu dois bien connaître, toi aussi! C'est un endroit ou j'aimais aller me ressourcer...

Carole 28/05/2014 20:00

Suivre le fleuve, c'est toujours un peu se laisser entraîner par le temps. Mais ce n'est pas une défaite, en effet.

almanito 28/05/2014 20:09

Surtout si on a envie de l'écarter le plus longtemps possible, cette défaite...

Anne-Marie 28/05/2014 18:51

Les paysages des bords de Seine, un endroit où je ne t'attendais pas et qui est pour toi, j'imagine, un souvenir mélancolique.

almanito 28/05/2014 19:00

Très exactement oui.
J'ai pensé aussi au billet que tu avais fait sur le château, j'adorais cet endroit que tu avais fort bien évoqué et illustré de tes photos...

tardlesoir 28/05/2014 15:18

Courage à cette femme invaincue : rien de tel qu'un si poétique paysage pour apaiser.

almanito 28/05/2014 16:03

Du courage elle en avait et une furieuse envie de vivre aussi...

In the Mirror/Katia 28/05/2014 15:16

"L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rives. Il coule et nous passons" Alphonse Lamartine.
Je t'embrasse

almanito 28/05/2014 15:56

Mazette! et que veux-tu que je réponde, moi nunuche sur une île déserte?

silvie 28/05/2014 15:01

... si tu veux, tu peux écrire la suite.. ;-) je suis preneuse !

silvie 28/05/2014 15:12

Bon d'accord, tu passes l'hiver et voilà le printemps !

almanito 28/05/2014 15:06

:)) Merci Silvie, mais c'était un automne sans retour...Pas très gaie la suite...

Didier 85 28/05/2014 14:49

Joli...
Bises et belle journée

almanito 28/05/2014 16:01

Merci