ZOO

Publié le par almanito

Allez, retournons un peu au zoo!

Comment? Mais si, rappelez-vous, je vous y ai déjà emmenés il n'y a pas longtemps!

Le port, les yachts... ça vous revient? Eh bien nous y retournons. Si.

Il faut vous dire qu'à l'heure de la soupe...non, quel mot délicat emploie t-on chez eux pour dire qu'on va grailler...? Je l'ignore naturellement, mais il doit y avoir un terme de bon aloi, certainement.

Remarquez, ce n'est pas le genre à se jeter sur la pasta après l'turbin; non, ces gens picorent des mets fins, des poissons rares, des préparations élaborées et servies par un "petit personnel" qu'on ne voit jamais, payé avec le dos de la cuillère (voyez le raffinement) et "qui n'est plus ce qu'il était".

Ne cherchez pas la bouteille de pastaga plantée au milieu de la table à côté du sauciflard made in Corsica. Non, non, à l'heure de l'apéro on arrive sapé de lin blanc, les cheveux lissés et parfumés pour s'installer nonchalamment sur les banquettes moelleuses et claires. On grignote de petites choses de régime du bout des dents d'un air indifférent. C'est sûr, l'inactivité n'ouvre pas l'appétit...

Bonjour m'sieurs dames, félicitation pour ces corps parfaits, pommadés, épilés, uniformément bronzés sur toutes les faces...on ne voit pas du tout les cicatrices, bien, le chirurgien... finalement les implants capillaires marchent bien, hein monsieur! Et vous madame... la pulpe de vos lèvres ferait pâlir les plus grands tripier sur la place de Paris! Ah, qu'ils sont beaux et parfaits...

Le couvert est disposé, face au quai pour que tout un chacun ait le loisir de les contempler, voire de les admirer pour certains, mais cela reste rare car la majeur partie des badauds les ignore ou rigole devant l'exhibition éhontée.

Un couple de CRS spécialement venus du continent pour veiller à leur sécurité patrouille le long du quai, le sourire en coin, un peu écoeurés eux aussi et quand je leur demande quelle est la raison de leur présence: éviter d'éventuels abordages du peuple révolté ou surveiller les requins de la finance, ils éclatent de rire....

A deux pas sur la gauche, trois sans logis beurrés sur tranche se partagent un sandwich autour d'une bouteille de rouge sur les marches du Palais des Congrès, l'un deux commente ce qu'il voit en zieutant les yachts rutilants et les deux autres s'esclaffent bruyamment. Quel dommage qu'ils ne soient pas installés sur les jolis carrés d'herbe épaisse face aux quais...

Au bout de la jetée et sur la place presque vide, des camelots désabusés - la saison est morne - ont installé leurs marchandises de pacotille très chère, fabriquée très loin par de toutes petites mains très exploitées. Spectacle de la honte mondialisée là aussi.

Enfin, seul au milieu d'un grand espace avec pour unique public une petite fille en robe à volant, et sa "minna" (mammy) si sobre et simple, un homme chétif s'obstine à arrondir les angles de ce triste monde. De ses longues baguettes magiques, il défie la ville et le ciel en lançant de formidables bulles irisées, fait pétiller les yeux noirs des gens tristes et sourire les passants. Tel un cracheur de feu, il s'arrose le gosier de bière forte entre chaque lancé, puis retrempe ses outils dans un liquide vert pomme qu'il prétend bio, fait mine de racler le manège derrière lui pour en tirer la substantifique couleur qu'il envoie en longs gestes de pêcheur patient dans l'air du soir, repeignant les façades et les coeurs. Bulles féeriques, bulles de rêves, bulles facétieuses qui écarteront les interdits mais dont aucune ne finira sa course en éclatant sur un bateau de luxe, l'artiste l'ayant ainsi voulu...

Triste saison pour la pacotille, les passants sont rares

Triste saison pour la pacotille, les passants sont rares

Pas de souci: on n'avait pas l'intention de  venir!

Pas de souci: on n'avait pas l'intention de venir!

Impossible de prendre de plus près, mais c'est l'heure de la soupe!

Impossible de prendre de plus près, mais c'est l'heure de la soupe!

A gauche, un CRS, faut qu'ils mangent tranquilles, ces pauvres gens...

A gauche, un CRS, faut qu'ils mangent tranquilles, ces pauvres gens...

Les trois larrons qui se marrent, eux, contrairement aux autres qui font très élégament la tronche sur leur yacht

Les trois larrons qui se marrent, eux, contrairement aux autres qui font très élégament la tronche sur leur yacht

enfin les bulles du poète...." bio"

enfin les bulles du poète...." bio"

ZOO
ZOO
ZOO
ZOO
repousser les interdits à la seule force d'une bulle!

repousser les interdits à la seule force d'une bulle!

ZOO
ZOO

Commenter cet article

Pascale 15/08/2014 08:36

T'ai-je dit que j'appréciais tout autant que toi la mienne, ton écriture Alma ?
J'aime ce sens de l'humour, un peu cynique, entre les lignes... Qui parle parfaitement de cet écart entre le sans-logis et ces barcasses aux senteurs de fric (tu sais combien le monde des sans-abri me préoccupe !) "...
Et j'adore tes bulles légères !

almanito 15/08/2014 15:24

Je retiens perversité;)
Affaire classée, pas de souci, justement aujourd'hui il y a du vent:))
Merci Pascale

Pascale 15/08/2014 15:09

Oh être déstabilisée par autant de mesquinerie et de maladresse (un soupçon de perversité ?), Alma cela n'en vaut pas la peine !
Classe l'affaire et bloque la personne, du vent du balai et regarde les arbres, tu sais qu'ils font du bien... En tout cas ils ne mentent pas ! ;)
Amitiés Alma

almanito 15/08/2014 09:50

C'est gentil et ce que tu dis me fais du bien car je viens de recevoir un mail qui ne m'était pas destiné où une blogueuse explique à un autre blogueur qu'elle vient chez moi par compassion... j'avoue en être très déstabilisée...
Oui, je sais combien ce monde te tient à coeur. J'essaie aussi d'aider mais je ne suis pas aussi active que toi;)

Cardamone 13/08/2014 14:32

Pas de pastaga?!? Les pauvres!!!
Merci pour la visite, même si décidément j'aime pas les zoos, je préfère les bulles!

almanito 13/08/2014 18:24

D'après ce qu'on m'a dit, j'ai droit à Lacoste du croco et à un truc qui clignote... je les déteste:(
Il semblerait que Ekla soit également sur le point de faire de la pub...
On va finir en saucisses Olida ma pôv dame, c'est même plus la peine que Ducros, y se décarcasse!

Cardamone 13/08/2014 17:49

Ah mais moins quand même! toi tu n'as pas le droit aux bas auto-fixant résille rouge à "-30%j'en profite"!!

almanito 13/08/2014 14:59

Naaaaaaaaaaaan! pas pour eux! izont pas le palais adapté...
Entre nous, je préfère aussi les bulles...de champagne!
T'as vu la nouvelle version a droit aussi à la pub:((

sabine la pèlerine 10/08/2014 16:41

....Et pour offrir aussi un sourire aux trois bonnes âmes riant entre eux sur les marches du palais ! Sabine.

sabine la pèlerine 10/08/2014 16:38

Je reviens mais juste pour .........la magie des bulles !!!!!

Bisou : sabine.

almanito 10/08/2014 17:21

Ca serait gâcher la tarte, plutôt la partager avec les trois compères, tu as raison:)

sabine la pèlerine 09/08/2014 12:38

Plus fort que moi, quand j'arrive sur tes pages ...je ne peux plus en partir !!!

Cet article est succulent par cette révolte (que je partage), habitant tes tripes, mais que tu as su, justement, exprimée avec une ironie d'une élégance SUPERBE !!!

Tu crois que je peux leur proposer de la tarte au maroilles ? Oh non, tout compte fait ce serait pur sacrilège !!!!!!
Les 3 larrons, eux, lui feront l'honneur qu'il se doit !

IMMENSE bisou almanito : sabine.

Carole 06/08/2014 17:51

Juste un mot sans rapport avec ton article. J'ai réussi à éliminer la pub sur mon blog OB (ancienne version !). Si bien que mon blog "miroir" ekla ne me servira pour l'instant que de sauvegarde. j'ai désactivé les commentaires et la newsletter sur ce blog bis pour éliminer les doublons. .Je continue sur OB, vaille que vaille, mais prête à basculer s'il y a encore des problèmes...

almanito 06/08/2014 20:00

J'avais compris ça car j'ai vu qu'il n'y a que sur ton blog , parmi les anciennes versions, que les pubs ont disparu. Merci Carole

Mina. 05/08/2014 10:01

Moi je n'ai vu que des bulles... ha si Pascale qui est passée et c'est bien! bonne journée Alma

almanito 05/08/2014 10:04

Tu as bien raison, nous passons la tête haute devant les snobs;))

jackie 05/08/2014 08:04

Comme tu décris bien ce monde ...puant et sans intérêt qui mène le monde... Ton article est SUPER encore une fois.
Merci
Belle et douce journée

almanito 05/08/2014 09:38

J'y suis allée pour faire l'article et prendre les photos, sinon, le soir, je me balade dans des coins plus sains!
Bonne journée Jackie

Pascale MD 05/08/2014 07:02

Je vois souvent ce pseudo se balader sur les blogs, alors, me voilà...
Magique ces bulles de savon, j'adorerai savoir faire ça !
Joliment écris, et merci pour cette sortie au zoo.
Ceux là, je ne les fréquente pas trop, je n'apprécie pas trop l'odeur du pourri par le fric et je le les envie pas.
Je préfère et de loin l'odeur du crottin !
Bonne journée

almanito 05/08/2014 09:36

Je vois aussi souvent ton nom sur les blogs, nous avons les mêmes bonnes fréquentations:)
et je viens souvent me promener chez toi sans jamais oser me signaler. Tes photos sont sublimes et j'aime les causes que tu défends.
L'air marin est pollué en ce moment, oui, il faudra attendre octobre pour respirer à nouveau....
Merci de ta visite Pascale

sereine 04/08/2014 21:55

Les plus riches sont rarement ceux que l'on croit.

almanito 04/08/2014 22:11

Exact

CathyRose 03/08/2014 20:29

Qu'elles sont belles ces bulles Alma, je n'avais encore jamais vu ça ! Quant à ces gens tu sais ce que j'en pense ... je ne les envie pas loin de là, et sont-ils vraiment heureux ... je n'en suis même pas sûre ! Moi je m'en vais dans un petit gîte rural complètement paumé dans la campagne bourguignonne ... et ça me convient très bien !
Très belle soirée !
Grosses bises
Cathy

CathyRose 04/08/2014 05:52

Oui Katia, et pour me mettre dans l'ambiance je viens de lire La parole perdue qui se passe en partie là-bas et en partie à Pompéi !
Belle semaine à vous deux !
Cathy

In the Mirror/Katia 03/08/2014 23:51

Je connais Vézelay, c'est très beau avec une belle cathédrale.

CathyRose 03/08/2014 20:49

A 7 km de Vézelay, dans un petit hameau, si on a la chance qu'il ne pleuve pas, ça devrait être sympa !!!

almanito 03/08/2014 20:40

Ils ne savent même pas qu'ils se trompent de bonheur, et même de vie, tout simplement...
Par contre, toi tu me fais envie avec ton gîte rural complètement paumé...un endroit calme et sans bruit... mon rêve!

Louv' 03/08/2014 17:32

Je suis peut-être naïve, mais quelque chose me dit que parmi ces nantis doivent s'en trouver quelques-uns qui aimeraient tellement s'envoler dans une bulle de savon. Mais non, c'est impensable ! Quoique...

almanito 03/08/2014 18:10

Exact! :))

Louv' 03/08/2014 17:56

Ils le feraient par snobisme :)....

almanito 03/08/2014 17:39

Si ça se trouve oui, ce sont eux qui nous envient ...peut-être.
Mais tu crois qu'ils aimeraient manger du gros pâté sur du pain rassis avec une rasade de gros rouge?:)))

emma 03/08/2014 16:27

impressionnisme amer...le riche, le pauvre et le poète... encore que sans doute le riche est moins heureux qu'il veut le faire croire, le pauvre moins vertueux qu'on aimerait, et le poète moins éthéré... mais chacun joue son rôle, c'est son destin, comme diraient qui tu sais. Le pire est l'ostentation, ces yachts carrément sous le nez des passants, ce qui me rappelle Prévert
"Il est terrible
le petit bruit de l'oeuf dur cassé sur un comptoir d'étain
il est terrible ce bruit
quand il remue dans la mémoire de l'homme qui a faim"

almanito 03/08/2014 16:35

Ah, il est terrible ton commentaire! Merci Emma.

Nanegrub 03/08/2014 16:12

Nous attendions avec avidité ce billet annoncé dans les commentaires du "Why not?" et nous nous sommes régalés à sa lecture, mon mari et moi. Merci pour ce succulent repas dominical.
De ce pas, nous allons nous aussi lancer haut dans le ciel quelques méga bulles, pas au bord d'une des plages d'Ajaccio mais juste près d'un joli lac de montagne tout près de chez nous, là où François Hollande et Joachim Gauck sont venus ce matin respirer un peu d'air frais :). Les bulles font toujours naître et s'épanouir de superbes sourires sur les visages des passants, petits ou vieux, riches ou pauvres, beauté gratuite offerte à tous. Bon dimanche où que vous soyez !

almanito 03/08/2014 16:40

Eh bien bonne balade près de joli lac et bravo pour le nouveau blog qui est de toute beauté;)
Merci Nanegrub

Elsaxelle 03/08/2014 15:32

Je préfère de loin m'évader avec tes bulles que de découvrir le vrai visage de ces parvenus.

almanito 03/08/2014 15:57

Je vois, tu voudrais buller;)

cathycat 03/08/2014 14:55

Quelle monde ! Ah... entrer dans une bulle et m'envoler avec loin de ces gens qui se regardent en chien de faïence !, même si par bonheur certains prennent le parti d'en rire. La zoologie humaine est une vraie sciences où tu excelles ma chère. Voir les hyènes se sustenter est un grand moment... ;-)

almanito 03/08/2014 15:03

J'ai tellement regretté de ne pas pouvoir les prendre en photo...
Leur arrogance est indescriptible!

Coumarine 03/08/2014 14:51

tu as une écriture très visuelle: on VOIT et on ressent ce que tu décris...
Les photos des bulles sont en effet très poétiques...
merci pour ce "spectacle" en photos et en mots...

almanito 03/08/2014 14:59

Merci Coumarine. Te lire me fait penser que tu vas un peu mieux?
C'est vrai qu'il était marrant, ce petit bonhomme à bulles qui n'avait pas un regard sur les bateaux alors qu'il était juste à côté...

Sidonie 03/08/2014 13:30

Sauf que, je ne les envie pas du tout ces gens-là, sur leur yacht, et je n'aimerais pas être à leur place. Est-ce que tu te rends compte du boulot que ça représente d'être à ce point "parfait", de se maintenir au top, de surveiller le personnel, de se cacher des paparazzi, de se prémunir contre leurs indiscrétions, de vivre dans la crainte des vols ou des agressions, de se tracasser pour la fructification de tant d'argent (où le planquer, comment ne pas payer d'impôts, monter des combines, que trafiquent exactement les hommes d'affaires, comment déjouer les noirs desseins des héritiers), de traquer les rides et la calvitie, de suer sang et eau dans des salles de sport privées pour combattre les pneus au niveau des hanches ou la cellulite de la taille aux genoux, de se regarder sans cesse dans les miroirs avant d'être regardé.... C'est un travail incessant. Au moins les SDF peuvent-ils garder l'espoir de remonter la pente, ça leur permet de rigoler. Les autres non puisqu'ils sont arrivés. Ils n'ont plus nulle part où aller. Ah non, ce n'est pas drôle.... (Liliane Bettencourt en sait quelque chose) Leur bulle est sans poésie.

almanito 03/08/2014 14:01

Je sais bien, j'y pense souvent à c'te pôv 'Liliane... elle sait même pas faire de bulles de savon, tu imagines?!

Joseph Guégan 03/08/2014 12:18

Elles sont amusantes tes photo à bulles !

almanito 03/08/2014 19:34

oui, j'ai vu:))

almanito 03/08/2014 12:24

Elles sont: BIO!
Merci Joseph.

In the Mirror/Katia 03/08/2014 12:04

Si je pouvais m'envoler avec cette bulle, loin de cette puanteur de papier à fric qui rendent les gens inhumains n'ayant plus aucune émotion sur ce qui les entoure !...

almanito 03/08/2014 20:13

Ha, ha, ha! ...oh pardon!

In the Mirror/Katia 03/08/2014 19:55

Bien sûr, je suis légère comme une plume :)

almanito 03/08/2014 12:16

Hum... tu crois que la bulle pourrait décoller? :)
Sans plaisanter, je te comprends!