Monsieur Point

Publié le par almanito

Monsieur Point était un homme grand et maigre, dont la tenue stricte et invariablement sombre, complétée d'un chapeau haut- de- forme, conférait à son allure générale une note austère en accord parfait avec sa profession de croque-mort. Monsieur Point taillait ses sourcils, noirs et très fournis, en accents circonflexes qui ajoutaient, pensait-il, à la déférence qu'il devait à ses clients bien que ces derniers n'eussent évidemment pas le loisir d'apprécier sa coqueterie ni de donner le moindre avis sur la question.
Conjuguant la plus haute estime dans laquelle il tenait son métier qu'il considérait comme l'un des plus nobles, et sa prédilection pour les traditions et le décorum, il s'obstinait à conduire ses morts jusqu'à leur dernière demeure en attelage, comme autrefois. Monsieur Point n'éprouvait que mépris pour les corbillards de plus en plus banalisés que l'on voyait maintenant filer sur la départementale 31 comme s'il se fût agi de se débarrasser au plus vite de la malheureuse dépouille.
Certes, cela lui avait valu la défection de la riche population de cadres nouvellement installés dans la région, mais sa clientèle de paysans et d'anciennes familles de hobereaux lui était restée fidèles.

Ainsi Monsieur Point n'était-il jamais aussi satisfait que lorsque son cortège cahotant lentement suivi de la famille éplorée marchant à pied, paralysait la circulation sur la petite route menant au cimetière. Non pas qu'il eût un plaisir particulier à ennuyer ses concitoyens, mais il estimait que c'était là leur offrir un moyen de réfléchir à leur propre condition de mortels.

Il décida un jour qu'il était grand temps de convoler en justes noces. Il répondit à une petite annonce dans les pages d'un quotidien national et c'est une petite femme replète qui débarqua un beau jour de mai au train de 15 heures en gare de Trémailes. Les deux fossettes en virgules illuminant son sourire, la tournure et la vivacité de la dame lui plurent immédiatement, ainsi que son accent venu tout droit des plages brésiliennes où jadis elle fit le bonheur des touristes au carnet de chèques généreux en leur vendant ses charmes . C'est ainsi qu'elle avait suivi un businessman parisien qu'elle s'empressa de plaquer dès son arrivée dans la capitale, profitant de son succès auprès de la gent masculine la plus cossue enfiévrée par son indéniable charme exotique.
Lorsqu'elle vérifia dans son miroir les premiers prémices de l'âge, et que son petit magot fut bien rond, elle songea qu'il était temps de s'établir.

De cette union improbable, naquirent trois petits Point...Que l'on envoya étudier dans les meilleures institutions privées jusqu'à leur majorité dans le respect des lois et de la religion.

A la mort de leurs parents, les trois frères transformèrent l'établissement tout empreint de cinquante ans de dévouement aux morts pour en faire un lieu de plaisirs, de luxure et de festivités scandaleuses qu'ils baptisèrent "Au Point Mort", en hommage à leur cher papa.

Monsieur Point

Commenter cet article

cathycat 25/12/2014 17:06

C'est judicieux comme nom et plus chic que... "point final" !... :-)

almanito 25/12/2014 17:15

C'est de l'humour un peu noir quand même;)

Cardamone 23/12/2014 11:48

Bel hommage des petits points à leur Papa - comment mieux honorer la mort qu'en tirant le maximum de plaisirs de la vie?

almanito 23/12/2014 13:45

Je suis d'accord mais certains peuvent être choqués...
Merci Cardamone

emma 21/12/2014 14:17

Point final. Encore un beau personnage !

almanito 21/12/2014 14:44

Merci Emma. Faudrait que je les réunisse tous dans un texte pour voir...

JC Legros 21/12/2014 06:46

Joli tour de passe- passe. Passer des croque-morts (Les funérailles d'antan... comme déjà souligné) aux croquants relève d'une belle connaissance de tonton Georges... qui doit faire le point, en souriant.

almanito 21/12/2014 07:49

Merci JC

Hervé MARTIN 20/12/2014 22:28

Tu nous embarques n'importe où, décidément...
J'aime ton style, un point c'est tout !
Ta chute m'a fait rire : "On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui..."
Coqueterie : avec deux "t" ?

almanito 20/12/2014 22:32

Eh bien...oui, c'en est une, de coquetterie, avec un seul T :))
Merci Hervé

PARADISALIA 20/12/2014 18:05

Il existe bien "Le Point Virgule " Alors pourquoi pas " Le Point Mort " ...Une belle petite histoire dont tu as le secret...Bises et belle fin de journée

almanito 20/12/2014 18:10

Merci Paradisalia

jackie 20/12/2014 16:26

Ils en ont de l'audace ces trois frères...
Je ne m'attendais pas à une telle fin...
Belle soirée Alma

almanito 20/12/2014 16:28

Moi non plus Jackie, j'en suis pas fière:))

Joseph Guégan 20/12/2014 15:44

C'est Point mal du tout ton texte. Je plaisante c'est encore un très beau texte. J'admire ton imagination et ton art de raconter. La chute est excellente.
A la lecture du premier paragraphe j'ai pensé à la chanson de Brassens
"Mais où sont les funéraill's d'antan ?
Les petits corbillards, corbillards, corbillards, corbillards
De nos grands-pères
Qui suivaient la route en cahotant..."

almanito 20/12/2014 15:47

C'est vrai, ça me fait plaisir parce que j'adore Brassens.
Merci Joseph

In the Mirror/Katia 20/12/2014 11:06

J'aime bien ta fin.
Après avoir fait le point, les petits points ont choisi le point sensible, celui de profiter de la vie !
Lecture très agréable, merci ;)

almanito 20/12/2014 11:30

Ben moi, j'aime bien ton commentaire:)
Merci Katia

Nalo 20/12/2014 10:05

Très beau texte !!
L'élue de Monsieur Point ne serait-elle pas Madame Virgule ?

almanito 20/12/2014 10:13

P'têt' bien ;)

CathyRose 19/12/2014 22:11

Moi j'y verrais plutôt trois petits points ... d'exclamation !!! Oui c'était bien les attelages d'autrefois ... mais j'imagine s'il nous avait fallu faire les 15 km qui séparaient la chambre mortuaire de l'église où papa a été inhumé ... le temps nous aurait paru bien long ! Moi ta fin je l'ai trouvée rigolote, après tout c'est tout à fait logique vu le métier qu'exerçait leur maman !!!
Très belle soirée Alma, bisous !
Cathy

almanito 19/12/2014 22:16

Je ne sais pas si c'est héréditaire, mais tu as raison pour les points d'exclamation!!!

X 19/12/2014 19:54

Jolie chute (de reins?)! Je sens qu'à l'intérieur de l'établissement "Au Point Mort", les mécaniques vont s'emballer!

almanito 19/12/2014 20:03

Et les trois Point eux-mêmes ne resteront pas en suspension...pfff, je rame!

Pascale MD 19/12/2014 19:39

Merci pour cette charmante histoire.
Cela étant dit, "j'aimais bien" les corbillards en attelage, plus... comment dire... respectueux peut être (bien que l'hypocrisie n'ait pas d'époque) que ces corbillards modernes qui passent inaperçus, comme si on devait cacher la mort. Ah les corbillards d'antan comme disait Brassens !
Les générations changent, les essentiels également, pas toujours facile de suivre sans s'essouffler ;-)
Je te souhaite une belle fin de soirée, et merci pour ces instants sourires toujours très bien écrits.

almanito 19/12/2014 19:52

Quelque soit le moyen de locomotion, on y va tous, alors autant prendre son temps:)

Louv' 19/12/2014 19:13

...les trois petits Point....
Que c'est mignon ! J'adore ce portrait, fort bien mis au point...
Heu, oui, ce n'est pas génial mais c'est tout ce que j'ai trouvé :)
Bonne soirée Alma !

almanito 19/12/2014 19:30

Je trouve que tu as bien du mérite au contraire car ma fin est accablante de bêtise:))