Bingo!

Publié le par almanito

Il était beau, il était spacieux, le nouvel appartement.
Si grand que je me demandais comment j'allais remplir un tel espace, après avoir occupé de minuscules studios.
Dans une belle maison très ancienne ayant appartenu à un cardinal, s'il vous plaît, des façades colorées, un sol de tomettes hexagonales, de longues fenêtres derrière leurs jalousies, un plafond orné de moulures et des murs crépis. Mazette, tout ça pour moi! C'était Noël avant l'heure puisqu'on était en novembre.
Je ne croyais pas si bien dire car en investissant les lieux, le cœur battant, presque intimidée, je découvris de petits anges replets et insouciants, courant sur les murs, des myriades d'étoiles scintillant sur les portes, les croisées, de la cuisine à la salle de bain, des guirlandes enrobant les portes en arabesques démentes, une pluie de paillettes semées sur le sol, s'incrustant dans les interstices des malons, de la neige peinte sur les vitres et surtout, surtout, des pères Noël. Il y en avait partout: bien au chaud sur le cumulus avec les rennes et le charriot débordant de cadeaux, sur la porte d'entrée, un autre dans la chambre avec sa hotte devant une cheminée et enfin un dernier sur... l'abattant des toilettes...
J'appris qu'une dame d'un certain âge, fort respectable et saine d'esprit venait de quitter les lieux.

Je restai perplexe tout en m'acharnant, armée d'un cutter de chiffons et d'un aspirateur, à effacer, décoller toutes ces merveilles, n'ayant aucune envie de passer ma vie en compagnie du père Noël et de ses sbires, si sympathiques soient-ils.
J'appris plus tard que la joyeuse locataire qui m'avait précédée, ayant gagné au loto, avait, comme on dit, quelque peu pété les câbles avant de partir et qu'elle avait fêté l'événement à sa façon.
J'y vis naturellement les meilleurs augures: cet appartement allait certainement me porter chance. Pendant quelques semaines, je pris l'habitude de sacrifier quelques euros au loto ou aux jeux de grattage. Je pensais au hasard si malicieux, parfois, qui revient deux fois au même endroit, et me persuadai que oui, moi aussi, j'allais gagner. Je m'aidais en cela, je l'avoue, de prières fort peu orthodoxes, prenant le ciel à témoin de mon infortune, implorant même sa pitié.

Rien n'y fit.


Malgré tout je persévérai, jusqu'au jour où une cousine éloignée de ma mère remporta une forte somme. La chance approche, me dis-je, patience!
Patience non récompensée. Par contre, à quelques semaines de là, un de mes employeurs gagna à son tour. Une jolie petite somme, rondelette comme on dit. De quoi dormir tranquille le reste de sa vie.
C'est à ce moment-là, précisément que j'ai compris que là-haut, on n'est pas très fort pour viser une cible. J'ai bien vu, allez, et je ne leur en veux pas, que c'était sur moi que l'on souhaitait pointer la flèche de la félicité brouzouffique, parce que tout de même, trois personnes proches touchées... c'est beaucoup, vous en conviendrez. Une maladresse absolument regrettable, mais comme je ne suis ni jalouse ni revancharde, je ne leur en veux pas, à ces bras gauches, là-haut.


Alors? me direz-vous. Alors je reste en contact....

Bingo!

Commenter cet article

Cardamone 28/01/2015 21:24

Ca m'attriste quand même que là-haut on ne soit pas plus doué dans les frappes chirurgicales que les armées d'ici-bas.

Cardamone 26/01/2015 14:59

Tu crois que la proximité virtuelle ça marche? Il faudrait peut-être que je me mette à jouer... En même temps, si je gagnais, ce serait malhonnête de ma part de garder la mise, sachant qu'elle t'était destinée!... tu me laisserais quand même une petite pièce?
J'aime beaucoup ton écriture, toujours beaucoup de plaisir à lire tes textes

Hervé MARTIN 18/01/2015 22:14

Allo, Alma ?
"Chance" ou "malchance" faut-il les rechercher ?
Je me suis laissé convaincre de jouer au loto, il y a bien longtemps : après coup je me suis dit, "heureusement que tu n'as pas gagné, ta vie aurait été détournée...".
J'aime le cours spontané du fleuve de la vie, lui construire un cours artificiel, pour qui, pour quoi ?

Cela dit, j'encourage le viseur à mieux viser !
Merci pour ces mots

L'illustration de ta chronique du 5/01 est presque prémonitoire...
Je poursuis vers Charlie...

Pascale MD 11/01/2015 21:19

Espévérance, mélange d'espoir et de persévérance ;-)
Mon mon fabrique préféré.
Cela dit, je préfère ne pas être une cible, quelle qu'elle soit.
Bonne soirée

Nalo 11/01/2015 12:02

J'adore ton sens du récit et de l'humour !!
Merci de nous faire ainsi rêver.

cathycat 10/01/2015 17:12

Hi hi ! au moins tu n'es pas rancunière ! Et puis c'est vrai que tu avais à ta façon gagné le gros lot !!! un abattant de toilettes comme ça, tu ne dois pas en avoir beaucoup !!! :-)

almanito 10/01/2015 17:16

Père Noël ou pas, je l'ai remplacé cet abattant;) et j'ai eu beaucoup de mal à décoller les étoiles en carton très dur, il a fallu employer les grands moyens et y aller au couteau!

sabine la pèlerine 07/01/2015 15:47

J'irai leur faire une p'tite chatouille sous le bras la prochaine fois qu'ils visent....Hi hi !

Te lire est un déliiiiiiiiiiiiiiice, BISOU : sabine.

almanito 07/01/2015 15:56

Merci Sabine.

les cafards 07/01/2015 12:18

continue à jouer s'il te plait, ça pourrait bien nous tomber sur le coin du nez !

almanito 07/01/2015 12:32

Fifty/fifty les Cafards

saravati 07/01/2015 11:03

...oups, je ne crois pas que leur destin soit enviable ...quand on n'a pas la maitrise du clavier, vaut mieux taper mollo :-)

saravati 07/01/2015 10:30

Ah tu as enfin trouvé le repaire du père Noël ! Dommage pour toi qu'il ne t'a pas tiré les cartes :-)
Mais à regarder les statistiques des gagnants du loto, je ne sois pas que leur destin soit très enviable.
La fortune saoule autant que l'alcool ...

almanito 07/01/2015 12:32

Tu crois? Ben j'prendrais bien une tite cuite quand même:))

CathyRose 07/01/2015 06:11

Alma l'espoir fait vivre ... alors espère ... et joue !!! Moi aucun risque que je gagne un jour ... je ne joue pas !!!!
Très belle journée, bisous !
Cathy

almanito 07/01/2015 06:25

Je joue quand j'y pense, Cathy, c'est à dire pas souvent, alors...

In the Mirror/Katia 06/01/2015 23:08

Vu les probabilités de gagner, ça me parait difficile mais on peut toujours y croire, ne dit-on pas que l'espoir fait vivre, alors pourquoi pas ?
Allez, on croise les doigts ;)

almanito 07/01/2015 06:26

T'as intérêt, ça serait grâce à moi!!!

almanito 07/01/2015 06:24

Tu as toutes es chances: ça passe toujours juste à côté:)

In the Mirror/Katia 06/01/2015 23:24

Je te préviendrai si je gagne :))

In the Mirror/Katia 06/01/2015 23:24

Alors j'y crois après tout, je suis moi aussi très près de toi :))

almanito 06/01/2015 23:12

Tout de même, ça passe très régulièrement très près de moi... J'y crois, t'y crois, croisons!

Carole 06/01/2015 22:25

Tu aurais peut-être dû laisser un petit cupidon, avec un carquois rempli de flèches ?

almanito 06/01/2015 22:37

Oui, je pense que c'était une erreur de tout effacer, bien que ce ne soit pas d'un cupidon dont j'ai besoin. Y a t-il un ange spécialiste du loto?

X 06/01/2015 19:55

Plus tu persévères et plus, mathématiquement, tu as de chances. Je prierai pour toi. Avec l'espoir que, par ricochet, je gagne dans la foulée, dès que j'aurai acheté un billet. Tu me préviendras.
Mais n'est-ce pas le criminel qui revient toujours sur les lieux de son crime?
J'aime bien ton optimisme!

almanito 06/01/2015 19:59

Quand tu vois que le dernier a gagné pour lui tout seul 73 millions d'euros, tu te demandes s'il n'y a pas quelque chose de criminel là-dedans, alors pourquoi pas.
Oui je suis optimiste et OUI je te préviendrai!!!

Jackie 06/01/2015 19:50

Tu as raison ... On ne sait jamais...
Passe une très belle soirée

almanito 06/01/2015 19:53

Ma foi...