Le voisin de palier

Publié le par almanito

"Quelle histoire, ça faisait des mois que je le regardais, il avait un petit air qui me disait quelque chose mais je n'insistais pas évidemment. Bonjour, bonsoir dans l'ascenseur ou devant les boîtes aux lettres et c'est tout...
Toujours bien habillé, un peu vieille France, tu vois, élégant et courtois et ce je ne sais quoi.... dans les gestes...ou peut-être dans l'expression du visage...
Enfin, toujours est-il que c'est avec sa femme que j'ai sympathisé. Une drôle, marrante et pas du tout assortie à son homme si chic. Des robes-sacs imprimées de couleurs vives et de vrais écrases merdes aux pieds, fermés avec des scratchs parce qu'elle avait mal aux orteils et qu'elle ne pouvait plus se baisser pour nouer des lacets.
Je vais quand même pas me casser la nénette à mon âge, disait-elle, y a belle lurette que le temps des cerises est passé, hein! Charles, i râle mais c'est pas lui qu'a mal au dos alors c'est marre.
On a commencé à papoter sur le palier et puis on a fini par rentrer chez l'une ou chez l'autre pour s'assoir parce que Elise, elle a un sacré bagout. Un parler qui me rappelait celui des faubourgs autrefois. Ca m'amusait, je retrouvais un peu de ma jeunesse en l'écoutant.
On se racontait des bouts de vies, des souvenirs, la guerre, naturellement, mais elle a beaucoup d'humour, Elise, elle arrive à rigoler des pires situations. Dans le fond, à l'époque, on avait moins de choses, moins de confort, moins d'argent mais je crois qu'on était plus heureux...avant. Peut-être parce qu'on était jeunes, après tout.... Et puis on oublie les mauvais jours, on préfère garder le meilleur...

Oui, je te disais: Elise, elle a fait tous les petits boulots dans sa vie, c'est pour ça qu'elle en a tant à raconter. Tu savais qu'elle avait été danseuse au Moulin Rouge? C'est qu'elle était très jolie et fichtrement bien roulée quand elle était jeune, faut pas se tromper! M'a fait voir des photos, c'est sûr qu'elle devait avoir du succès. Elle a aussi été videuse de sardines, tu vois, elle était pas bégueule... Elle avait suivi un Breton qui avait monté une entreprise de conserves. Quand elle en a eu marre de la poiscaille, elle a giclé vite fait, comme elle dit.

Et puis un jour Charles est rentré alors qu'on bavardait tranquillement sur son canapé. C'est qu'on ne voyait pas l'heure passer quand on était ensemble, Elise et moi. On a bu l'apéro. J'arrêtais pas d'observer Charles, à tel point qu'Elise a fini par me demander tout à trac si son homme me plaisait et j'ai dû lui expliquer qu'il me rappelait quelqu'un.
Là-dessus, ils m'ont invitée à partager leur repas et on s'est mis à lister un par un tous les endroits de la terre qu'on avait fréquentés et où on aurait pu éventuellement se rencontrer. Sans résultat.
C'est au moment de partir que j'ai aperçu, posées sur un guéridon, de ravissantes jumelles de théâtre... Oh, ça, c'est pas d'hier ni d'avant-hier dis-donc, c'est du temps où Charles travaillait aux jumelles s'est esclaffée Elise.
Aux JUMELLES?......... à..à..à.... la Villette?
Charles s'est rapproché, je le reconnaissais bien en effet, à sa façon de tenir sa pipe et de pencher la tête. Il m'a bien regardée puis il a dit: mais oui, ma petite Louise... de la Villette, la petite trottin qui cavalait dans les couloirs, toujours pressée, mignonne comme pas deux... dis-donc, le billard, tu te souviens? T'étais la seule nana qui jouait au billard, j' en étais pas peu fier... Pas possible!!... Et le bal à Jo? Rhôôô... T'étais pas la dernière pour la java chaloupée, hein?! ...Ca alors....Combien? Quarante, cinquante ans plus tard, hein? Ouais, cinquante ans!!!....
Louise!...
Charles!...

Le voisin de palier

Commenter cet article

PARADISALIA 19/02/2015 10:49

Il me plairait de revoir certains visages...J'avoue...Bises Almanitoo

almanito 19/02/2015 12:27

Je ne sais pas si c'est une bonne chose de retourner sur ses pas. Quand c'est le fruit du hasard comme dans l'histoire, oui mais retourner volontairement dans le passé, je ne le ferais pas.

Cindide 13/02/2015 16:31

J'ai beaucoup aimé ce texte !!! Scène de vie ! Souvenirs .... ça peut arriver !!! Bravo !

almanito 13/02/2015 16:58

Merci Cindide, je viens d'aller faire un tour chez toi: une détente sympathique.

Hervé MARTIN 10/02/2015 12:07

Intime et beau...

Ma mère voulait m'appeler Hervé, mon père Charles, qui est devenu mon deuxième prénom : ouf, on a évité Hervé-Charles !
Si on se perd de vue, chère Alma, que tu me croises dans quelques années, que j'ai un peu perdu la mémoire : essaie de m'appeler Charles, et de parler du Moulin Rouge, ça marchera peut-être...

Il y a 30 ans, exactement, mon patron nous avait emmenés au Moulin Rouge !

almanito 10/02/2015 12:55

Un peu trop tard pour avoir vu Elise danser la mazurka alors mais tu as dû voir d'autres Elise, tout aussi pittoresques.
Deux beaux prénoms, j'espère que ma mémoire ne faillira pas... dans quelques années;)

Jonas D. 09/02/2015 09:36

Le temps n'efface rien, ceux qui prétendent le contraire mentent pour se rassurer. Il atténue, il transforme, souvent il idéalise ; c'est vrai pour les actes, pour les gens, pour les paroles aussi. Ici Louise et Charles surgissent de leur passé comme après un séjour en apnée on remonte à la surface et on retrouve la lumière des choses. Un moment de la vie, un moment de nos vies. Merci de nous avoir conté cette histoire. Jonas

almanito 09/02/2015 09:44

Rien n'est plus vrai cher Jonas et je ne sais mais je ne sais pas s'il est bon que le passé nous fasse cette farce, qu'il ressurgisse et nous rattrape aussi brutalement à la fin de nos vies...

Mina. 08/02/2015 07:42

Tout ces souvenirs... qui reviennent d'une époque laissés derrière, mais quand on creuse un peu pleins de choses reviennent ! j'ai regardé des photos récemment de quelques années passées autour de mes 20ans à paris et je ne sais pas si je reconnaitrais cette bande de copains de l'époque...j'ai oublié des prénoms! joli texte Alma bon dimanche.

almanito 08/02/2015 08:07

Parfois c'est mieux de garder les souvenirs que l'on a des gens intacts... mais ça doit être assez marrant de retrouver des personnes plusieurs décennies après.
Merci Mina, Bon dimanche

Carole 08/02/2015 00:34

Il faudrait toujours regarder à la jumelle. il y a tant de choses et de gens qu'on ne sait pas regarder, jusqu'à ce que...

almanito 08/02/2015 08:05

Par le petit bout de la lorgnette alors..

ja 07/02/2015 17:37

Sympas ces retrouvailles.. La vie nous réserve de ces surprises !!!
Merci Alma j'aime ton style.
passe un bon dimanche

almanito 07/02/2015 17:57

Je me demandais qui était Ja :) ....
Merci Jackie

In the Mirror/Katia 07/02/2015 11:14

Tout comme Cathy, je me suis souvent posée la question "Je l(e)(a) connais, mais d'où ?". Parfois, j'ai eu la réponse et d'autres fois non. C'est assez difficile de reconnaitre les gens en vieillissant alors 50 ans plus tard, c'est un exploit ! ce doit être agréable de retrouver des gens que l'on a apprécié !

almanito 07/02/2015 11:25

Cela m'arrive aussi assez souvent, en particulier avec des commerçants que j'ai l'habitude de voir dans leurs boutiques et que je ne resitue pas dans un autre contexte. C'est exactement le cas dans l'histoire, les lieux sont très importants.

Pascale MD 07/02/2015 11:02

J'aime beaucoup cette histoire, je ne sais si elle est issue de ton imagination ou réelle, en tous cas, j'ai vraiment apprécié te lire.
Que de choses enfouies dans nos mémoires alors que d'autres restent en surface.
C'est étrange ce phénomène très sélectif.
Merci une fois encore pour ce talent en écriture que j'apprécie à chaque visite.
Bonne journée

almanito 07/02/2015 11:15

Il y a toujours un fond de réalité dans les récits, même imaginaires, merci Pascale

caroleone 07/02/2015 10:57

Etre danseuse au Moulin rouge, ça laisse des traces dans les pensées....de plus joueuse de billard mazette !!
C'est beau quand on éveille des souvenirs et quand la lumière fait tilt dans la tête en face de nous.
Souvent, on se rend compte (sans pour autant se la péter) que l'on fait plus d'impression sur les autres que eux sur nous.
En tout cas ton récit est rondement mené, comme une meneuse de revue !!

almanito 07/02/2015 11:13

Merci mais ch'ai pas si je suis encore en état de lever la gambette aussi haut que le faisait Elise à l'époque, ma pauv' dame:)

emma 07/02/2015 09:31

toujours des personnages si admirablement campés qu'on a l'impression de les connaitre, et la vie, les vies racontée avec tant de naturel... Mais....la fin est elle un (re)commencement ? le temps des cerises est il définitivement passé ?

almanito 07/02/2015 09:59

Le temps des cerises revient toujours, mais... Elise?

Elsaxelle 07/02/2015 08:20

Des retrouvailles que l'on aimerait tous vivre au moins une fois dans sa vie avec une mémoire aussi intacte. Ca doit réchauffer le coeur pour le restant de sa vie un truc pareil !

almanito 07/02/2015 08:43

..Le cœur d'Elise a dû s'émouvoir un peu aussi, l'espace de quelques secondes...

CathyRose 07/02/2015 07:26

Et combien de fois ça a pu m'arriver ... il ou elle me dit quelque chose mais qui c'est, où ais-je bien pu le rencontrer déjà ...? Il y a des choses enfouies dans nos mémoires et qu'on a parfois du mal à aller chercher ! Mais bon ... à priori Charles se souvenait de Louise ...
Excellent week-end Alma, bisous !
Cathy

almanito 07/02/2015 07:39

Cinquante ans plus tard, ils ont eu du mérite tout de même...
Bon weekend à toi Cathy