Le carrosse

Publié le par almanito

"Qu'on amène mon carrosse!", clame t-elle du haut des marches de l'église où elle aime s'installer dès le matin, observatoire idéal pour dominer son petit monde et le haranguer à sa guise, telle une cendrillon déchue et néanmoins despote du trottoir.
Jupes et jupons, volants et rubans étalés autour de sa personne, la belle trône dans toute sa superbe, flanquée de deux immenses cabas avachis à ses côtés. L'un pour les bouteilles pleines, l'autre pour les vides. "Faut pas mélanger les torchons et les serviettes, voilà!" explique t-elle, satisfaite, "C'est qu'il est pas question d'encombrer la voie publique, sinon gare à la maréchaussée!" ajoute t-elle en gloussant.
Elle a un beau visage de statue grecque, entourée d'une masse de cheveux auburn qui font miroiter des éclats orangers dans ses prunelles brunes. Une noblesse dans le maintient et des mots parfois choisis qu'on n'apprend pas dans les rues, qui se transforment en vocables crus en fin de journée, en même temps que le chignon artistiquement élaboré chavire en tignasse de fauve indomptable et que le sac se remplit de cadavres.
Ce sont les touristes qui la plupart du temps font les frais des ses réflexions. Elle a le don de dénicher le petit défaut dont on fait secrètement un complexe devant la glace le matin et que l'on essaie de cacher par quelques artifices, où bien le petit écart de comportement que l'on commet souvent malgré soi. Ainsi, ce jeune homme qui passe en tenant tendrement la main de sa fiancée s'en voudra longtemps d'avoir, deux secondes de trop, laissé ses yeux errer sur le postérieur rebondi de la dame qui marche devant lui, tel autre se fera prendre en fourrant furtivement son doigt dans son nez, ou bien cette dame: " pas la peine de rentrer ton ventre, ma grosse, on les voit, tes bourrelets", explose t-elle dans un rire tonitruant. Les gens concernés pressent le pas, un peu honteux car on se retourne, sourire en coin, pour les regarder. Hilare, elle poursuit ses commentaires en soupirant: "Ha, comme c'est bon de rire!".
Je passais régulièrement devant elle sans encombre, ma silhouette sans doute trop banale ne l'inspirant pas, jusqu'au jour où elle m'aperçut en compagnie de ma chienne: "Chérie! Je t'aiiiiime! Viens me dire bonjour, ma chériiiiiie, je t'aiiiiime!" Naturellement, cette déclaration enflammée s'adressait à ma chienne, mais je ne coupais pas aux plaisanteries des passants rigolards...
Je l'ai revue ce matin. Amaigrie d'une bonne douzaine de kilos, chignon serré, marchant droit d'un pas automatique, les yeux dans le vide, elle portait un jean neuf et une veste stricte. Son regard était si triste que je faillis ne pas la reconnaître. Elle ne vit même pas ma chienne, qui, inquiète, tirait sur sa laisse.
Je ne sais quelle traitement, qu'elle cure de désintoxication elle dût subir, mais manifestement, elle n'attendait plus son carrosse...

Le carrosse

Commenter cet article

Joseph Guégan 29/03/2015 16:03

A présent, elle doit manquer de carburant !! Espérons qu'elle arrive à trouver sans cette drogue quelques plaisirs à la vie.

almanito 29/03/2015 16:10

Espérons mais je crois qu'on l'a tellement shootée aux calmants que je me demande comment elle pourrait reprendre pied dans la vie...

cathycat 25/03/2015 18:22

La pauvre a dû passer dans la moulinette du politiquement correct ! C'est le genre de personnage qu'on n'oublie pas et que beaucoup de passants devaient redouter au niveau des moqueries. Elle aurait dû baisser d'un ton, on lui aurait fichu la paix. Et maintenant... que va-t-elle faire ?...

almanito 25/03/2015 18:27

Je ne sais pas, avant elle n'était pas en état de contrôler tout ce qu'elle disait et maintenant elle n'est plus en état de diriger sa vie...
C'est sûr, c'est plus calme dans la rue maintenant, mais c'est plus triste aussi.

saravati 23/03/2015 17:02

Ces personnages haut en couleurs peuvent se permettre de clamer leur lucidité, on leur pardonne parce qu'on les dit marginaux... mais quand ils rentrent dans le rang, ils se vident de leur substance créatrice ...alors ils n'intéressent plus personne car ils ne font plus peur ...

almanito 23/03/2015 17:56

Bien vu!
Ils ne font plus peur.
Merci Saravati

jackie 23/03/2015 08:47

Cette société me fait peur…nous sommes en passe de devenir des robots esclaves du " tout le monde pareil" C'est effrayant.
Ton texte est comme d'habitude " savoureux"
merci Alma
passe une belle journée .. libre.

almanito 23/03/2015 08:53

Oui, et qu'est ce qu'on va s'ennuyer quand on sera tous pareils!
Merci Jackie...libre aussi;)

Mina. 22/03/2015 18:54

un peu de boisson pour oublié sans doute et là maintenant elle est triste ...hooo y a pas de moyenne ! elle fait de la peine...Re bonne soirée à toi

almanito 22/03/2015 19:05

Y a pas de moyenne, comme tu dis Mina:)
Bonne soirée à toi

Pascale MD 22/03/2015 17:21

Bon soir Alma,
Oh ben elle va pas bien Cendrillon, aurait-elle perdu son arrogance et ses illusions ?
Peut être une crise d'humilité, va savoir ?
Merci pour le sourire en te lisant... même si ce n'est pas forcément devant des actes empreints de gentillesse.
Bonne fin de journée

almanito 22/03/2015 17:52

Naaan, elle n'était pas arrogante, ni méchante, je crois qu'il ne faut pas la voir sous cet angle. Après tout elle ne faisait de mal à personne en révélant quelques petites vérités sous l'effet de l'alcool. Je voulais seulement évoquer ce monde qu'on uniformise en modelant tout ceux qui sortent du modèle standard. Par sûr que cela donne une société bien joyeuse...

sabine la pèlerine 22/03/2015 11:22

Je souris malgré moi car, juste au-dessus du commentaire que je vais écrire, il y a cette fichue pub (complètement indécente par rapport à ton histoire) "Sylvie machin, avant, après ...!" "Une astuce pour un petit ventre .........!" Et quoi encore ? Preuve, justement, que ce monde n'accepte plus que la perfection, physique comme morale, et il distribue cette pensée à tout va !!!

On nous "moule" dans cette prison, qui ne fait qu'attrister et assécher le coeur !!!

Elle est dans les rails maintenant, ta cendrillon des rues, avec son chignon serré, son jean neuf et ...son regard désespérément triste !!!
Et ses derniers rêves ont déserté le carrosse ...............................

On peut tomber très bas et très vite si ........
Mais sommes-nous tous assez humbles pour comprendre ce genre de choses ? Notre "fraternité" en dépend pourtant !!!!!!!!!!!!!!!!

J'ai glissé un panier de bisous, dans le carrosse, pour toi et ............toutes les cendrillons : sabine.

almanito 22/03/2015 11:32

Finalement cette pub tombe bien à propos, alors:))
Merci pour le panier, bon dimanche Sabine

caroleone 22/03/2015 08:33

La société pousse de plus en plus de gens pour des raisons diverses et parfois contraires à se réfugier dans une euphorie dissimulatrice en se servant des moyens à leur disposition.
Je crois que cela va aller en s'aggravant devant la perte de moyens financiers, de dignité, la perte de repères et chacun de nous est ou peut être concerné.
C'est triste en effet que cette dame ait perdu son euphorie mais c'est parce que le traitement na pas été mené à son terme à mon avis, on ne peut pas laisser la dépression surgir à défaut.
En tout cas, elle semblait heureuse de voir ta fifille.....les animaux ont ce coté apaisant qui accroche souvent des sourires et des joies là où il n'y en a pas.
Bisous
caro

almanito 22/03/2015 08:48

C'est une société qui n'a plus de valeur et plus d'idéal, et je ne crois pas que ce ne soit qu'une question de moyens financiers hélas...

CathyRose 22/03/2015 07:34

Oui je suis comme les autres Alma ... je me demande ce qui est mieux ... elle a l'air si triste telle que tu nous la décrit aujourd'hui ! D'un autre côté est-il raisonnable de laisser quelqu'un se détruire à cause de l'alcool ...? Je n'ai pas de réponse ...
Très bon dimanche, bisous !
Cathy

almanito 22/03/2015 08:38

Personne n'a vraiment de réponse, Cathy, tout ce que l'on peut dire c'est qu'on supporte de moins en moins les originaux de toute sorte dans nos sociétés.
Bon dimanche

another 22/03/2015 00:46

Comme ton texte l'illustre si bien, est-ce vivre, cette vie aseptisée ? qui rime souvent avec inhibée ? au nom de la sacro-sainte socialisation ? mais aussi peut-on laisser un individu "s'éclater" quand on sait à quel prix ? depuis longtemps la folie est réglementée et l'on ne doit afficher que des réactions mesurées...

almanito 22/03/2015 08:36

oui, c'est un peu "Brave New World" et c'est bien triste

Elsaxelle 21/03/2015 22:38

On en connait tous des dames ou des messieurs comme ça. Certains me font sourire, d'autres m'effraient, la plupart me peine. Et lorsqu'ils ne sont plus là pour une raison ou pour une autre et bien... on ressent un manque.

almanito 21/03/2015 22:53

C'est vrai, certains inspirent de la crainte parce qu'ils sont alcoolisés et parfois imprévisibles, mais c'est vrai aussi qu'on s'attache à eux. Cette dame était tout de même un sacré personnage et les gens en général l'aimaient bien. En fait, c'est maintenant qu'elle me fait de la peine.

In the Mirror/Katia 21/03/2015 21:39

Que c'est difficile de savoir ce qui est le mieux ! boire et être heureux ou vivre dans la normalité et donc dans l'indifférence et la "tristesse"?.
Je ne sais pas, chaque personne est tellement différente ! Elle devait avoir ses raisons de ne plus avoir envie d'attendre son carrosse...
Merci alma, si tu la revois, donne nous de ses nouvelles !

In the Mirror/Katia 21/03/2015 22:08

Bien sûr mais ça n'avait pas l'air d'être son cas ??

almanito 21/03/2015 21:46

Je crois qu'on peut vivre "dans la normalité" et être heureux! :))

christine 21/03/2015 21:01

Que valait il mieux pour cette brave dame ... Haranguer, se moquer des gens en attendant son carosse ...pleine de vie...ou vivre dans un standard établi...sans plus rien attendre, et triste... Encore un très beau texte Alma...
Bises et belle soirée à toi

almanito 21/03/2015 21:12

Je ne sais pas, elle n'était pas bien méchante, mais c'est difficile de laisser les gens se détruire par l'alcool. D'un autre côté, elle semble déprimer à fond maintenant...
Merci Christine

PARADISALIA 21/03/2015 20:44

Rien ne sert d'offenser quelqu'un....les mauvaises langues ont qu'à bien se tenir...Belle soirée Almanitoo...Bises