Le petit carré en vichy

Publié le par almanito

C'est drôle, elle ne s'est pas reconnue dans le miroir de l'entrée. Elle a longtemps cherché son ruban pour attacher ses cheveux et puis aussi ce petit carré en vichy qu'elle aime bien nouer autour de son cou, en plaçant le nœud sur le côté, parce que c'est la mode. Elle n'a rien retrouvé en fait, mais tant pis, elle est pressée. Bizarre tout de même, cette vieille femme si pâle dans la glace qui ressemble un peu à sa grand-mère.... Mais elle n'a pas le temps de réfléchir à tout cela, les copains l'attendent en bas, alors elle descend les marches aussi vite qu'elle le peut.

Il fait nuit dans la rue. Les copains ne l'ont pas attendue, mais ce n'est pas grave, elle va les retrouver sur la plage. Philippe sera sans doute déjà dans l'eau, il la verra arriver de loin et lui fera signe à grands gestes pour qu'elle le rejoigne. Sa peau brune luira de gouttelettes irisées sous la lueur de la lune et il rira de la voir courir sur le sable.
Les autres auront allumé un feu avec des branchages rendus par la mer que le soleil aura séchés, il y aura de la musique parce que Nanou apporte toujours son transistor que Dédé s'ingénie à accompagner à la guitare. On va danser, comme tous les soirs et Philippe lui dira encore qu'il l'aime. La vie est belle quand on a vingt ans et qu'on s'éloigne à grand pas de la guerre. Anna et les autres sont bien décidés à vivre à fond dans ce monde moderne qui leur tend les bras et à profiter d'une liberté qui semble illimitée.
Anna songe avec satisfaction que ni son père ni son frère ne l'ont empêchée de sortir, ce soir ... En y réfléchissant, elle se demande s'ils étaient seulement là, lorsqu'elle est discrètement sortie de la maison...

Anna vacille un peu en traversant la rue, éblouie par les phares des voitures et les lumières de la ville, affolée par les bruits inhabituels des moteurs et des klaxons. Elle louvoie entre les véhicules, frêle silhouette flottante, un peu irréelle.
Et puis la plage, enfin.
Déserte. Obscure.

Ses yeux s'accoutument petit à petit au contraste, elle fouille l'horizon du regard, et son cœur se serre dans le silence. Il ne reste pas la moindre trace du petit feu entre les rochers, pas même un morceau de bois carbonisé et le petit bateau de Philippe, toujours arraisonné au piton à droite, a disparu. Incrédule, elle regarde autour d'elle, va et vient à gauche, à droite, retourne sur ses pas, doute, vérifie ses repères, puis, se résigne à appeler en se dirigeant vers l'eau. Elle rentre lentement dans le liquide doux, se détend et continue à marcher, droit devant elle. Elle se sent bien, la mer est si calme ce soir. Soudain elle entend le rire de Philippe. Il est là-bas, un peu plus loin, vers le large, elle l'entend même très bien maintenant. Alors elle s'étend doucement sur le satin sombre de l'eau et sa chemise de nuit flotte autour de son corps comme des voiles claires qui l'emmènent pour un long voyage.

Le petit carré en vichy

Une idée de Caroleone (merci) Mercedes Sosa chante "Alfonsina y el mar" en hommage à la poétesse

Commenter cet article

Cardamone 15/03/2015 23:23

Ton texte est magnifique et poignant Alma, l'écriture si fine et juste. Et c'est vrai que Mercedes Sosa l'accompagne parfaitement.

almanito 16/03/2015 09:21

Oui, c'est Caroleone qui m'a soufflé la chanson de M. Sosa racontant la fin d'Alfonsina Storni, ça "tombait" on ne peut mieux avec mon texte et c'est si rare de l'entendre.
Merci Cardamone

Jonas D. 11/03/2015 11:04

Voilà qui vaut tous les soins palliatifs... Jonas

almanito 13/03/2015 13:41

Expéditif Jonas! :)))

another 09/03/2015 19:37

Le cœur ne sait pas s'il doit se serrer ou éclater parfois....cet après-midi une émission sur l'Argentine, pour la 'journée" de la femme je poste une vague-liberté, et ce soir je découvre chez toi la réunion des deux, ton texte qui coule comme un fleuve à la mer, cette merveilleuse chanteuse, ton amie...outch, ma nuit sera habitée ! ;-)

almanito 09/03/2015 19:42

Et je m'aperçois que je n'ai rien dit de tes magnifiques photos, tant j'étais prise par le texte:)

Pascale MD 08/03/2015 22:49

Coucou Alma,
Je n'ai pas réussi a mettre mon petit mot sur le dernier article, mais je voulais te remercier pour le partage de l'espace de ton amie.
Bonne soirée

almanito 08/03/2015 22:58

J'ai volontairement supprimé les commentaires pour que vous les réserviez au blog de Caroleone;)
Merci Pascale, bonne nuit

cathycat 08/03/2015 20:39

Coucou me revoilou !
Quelle belle façon de quitter ce monde. Heureusement que le fracas de la ville ne l'a pas sortie de son rêve. Suivre la voix qui t'appelle, comme cela doit être bon. Cette histoire est très émouvante et très poétique, et j'ai aimé ce reflet...

almanito 09/03/2015 19:13

Complètement;)

cathycat 09/03/2015 19:04

Elles sont vraiment craquantes ces gamines !!! :-)

almanito 08/03/2015 20:44

J'ai vu ça, t'es toujours vivante, ouf!
Alors je m'apprête à regarder le film dont tu parles, ça a l'air très bien! Je te ferai part de mes conclusions demain:)

Jackie 08/03/2015 20:20

Beaucoup d'ėmotion en lisant ce texte dėlicat et sensible...
Merci Alma,merci aussi sur les liens que tu donnes dans ton article suivant( que je n'ai pu commenter)
Je vais voir

almanito 08/03/2015 20:28

Merci Jackie.
J'ai supprimé volontairement les commentaires pour cet article afin qu'ils aillent directement sur le blog de Caroleone puisque c'est de son travail qu'il s'agit.:)

sabine la pèlerine 08/03/2015 09:29

Ce texte est magnifique, bien que m'ayant légèrement noué la gorge au départ, mais en m'en immergeant totalement, je l'ai ressenti " ruisselant de joie et d'espoir " !

Et j'aurais vraiment tendance à penser qu'on choisit pour partir l'endroit où l'on se sentait le mieux sur terre .......
Alors pour certains, comme pour Anna, ce sera sur l'eau, pour d'autres sur la branche d'un arbre ou près d'une rivière ............
J'ai toujours pensé aussi qu'une main tendue nous attendait pour ce nouveau voyage ..........

Et que tout cela, en écoutant Mercédès Sosa, vibre en moi !!!

Fais voler vers toi une poignée d'oiseaux, autant de baisers vers les anges ..........et GROS bisou à toi : sabine.

almanito 08/03/2015 09:47

Mercédès Sosa rendant hommage à la poétesse Alfonsina Storni qui choisit de partir dans les flots, elle aussi...
Bon dimanche Sabine

Mina. 07/03/2015 18:27

Ho c'est émotion là et ça me rend morose ! pauvre Anna! jolie musique j'aime beaucoup ! bonne soirée Alma

almanito 07/03/2015 18:35

Heureusement qu'il y a la musique et la voix de Mercedes Sosa, alors!
Bonne soirée à toi, Mina.

Louv' 07/03/2015 18:22

Juste pour dire que je suis trop émue pour commenter....

almanito 07/03/2015 18:36

Bon, demain je ferai un p'tit truc plus allègre, promis;)
Bonne soirée Louv'

Elsaxelle 07/03/2015 16:24

Moi aussi quand viendra le moment de partir, je sais que j'irai retrouver une personne qui me manque particulièrement. Quelque part, ça apaise je pense... Il est bien joli ton écrit.

almanito 07/03/2015 16:36

Merci Elsaxelle. Oui, je pense que ça apaise, tout comme de penser que ceux qui nous manquent "veillent" sur nous de loin...

Christine 07/03/2015 13:47

Je vois un peu trouble à la fin ma lecture ... c'est très beau Almanito, vraiment ...

almanito 07/03/2015 14:17

Oh ben non, a pas pleurer quand même Christine, ce n'est qu' une histoire:)

Pascale MD 07/03/2015 13:27

Bon jour Alma,
Une histoire qui prend aux tripes, et qui finalement est ou sera le lot de chacun, enfin, c'est ce que je souhaite car le meilleur moyen qu'on ait trouvé pour vivre longtemps c'est de vivre vieux.
Le truc, c'est que dans la tête rien ne change alors que le miroir lui renvoie tout autre chose.
Et quand les doux souvenirs sont encore si frais...
Merci pour ce texte si joliment écris.
Biz et bon après-midi à toi

almanito 07/03/2015 17:26

Peut-être après tout que nous ne gardons que le meilleur de nos souvenirs...
Merci Pascale

In the Mirror/Katia 07/03/2015 10:24

Cette vieille dame au petit carré en vichy est partie rejoindre l'amour de sa vie, ce n'est peut-être pas si triste mais ton histoire est bouleversante et me touche beaucoup.
Ton texte est de grande qualité, il réussit à susciter une forte émotion !

almanito 07/03/2015 10:32

Je suis d'accord avec toi, l'histoire n'est pas si triste que cela puisqu'elle pense rejoindre son amour et sa jeunesse. Merci Katia.

caroleone 07/03/2015 09:50

C'est triste de partir après les autres, de s'en rendre compte un jour où l'on se dit : Je suis la dernière ou le dernier".
Partir ainsi dans la mer ...ça me fait penser à la fin d'Alfonsina Storni, tu sais, une que j'aime bien.
La chanson accompagnerait bien ta fin, la chanson très belle est aussi très triste:

https://www.youtube.com/watch?v=6O7vewJGMYk

En tout cas, c'est écrit avec talent, bravo.

caroleone 07/03/2015 10:27

merci, je suis contente que ça te plaise.

almanito 07/03/2015 10:16

Excellente idée, c'est avec plaisir que j'ai intégré la vidéo, merci Caro.
Alfonsina Storni a suivi l'exemple de son personnage qui se suicide par noyade dans ses poèmes.
Je pense que mon humble personnage avait simplement perdu la conscience d'une partie de sa vie.

PARADISALIA 07/03/2015 08:45

En lisant, mon coeur s'accélère... car je devine la fin...Et si un jour il s'arrête je voudrais bien... qu'il finisse ainsi...En pleine mer
Belle journée Almanitoo...Bises

almanito 07/03/2015 09:05

Sans vouloir te faire te peine, n'en doute pas: oui, il s'arrêtera un jour;)
Tu as raison, c'est une belle fin.

CathyRose 07/03/2015 06:25

Elle est jolie ton histoire Alma ... mais si triste ! Elle me rappelle encore papa, désolée mais c'est plus fort que moi ! Cette femme s'en va retrouver son amour de jeunesse et ses souvenirs ... peut-être sera-t'elle plus heureuse là-bas, tout au bout de l'océan ...
Excellent week-end Alma, gros bisous !
Cathy

almanito 07/03/2015 09:01

C'est normal Cathy, mais dans le fond, la fin n'est pas si triste je crois.

Cindide 06/03/2015 23:10

Un texte très émouvant sur une fin de vie semble-t-il !! Elle se souvient le passé mais oublie le présent ... J'aime beaucoup ce texte pourtant triste mais très poétique ! J'aime particulièrement l'image des voiles de ce bateau qui la pousse vers ce long voyage qu'est la mort .... Bravo tu sais transmettre par l'écriture des scènes de vie avec émotion !!!! Bisous

almanito 07/03/2015 09:00

Une histoire qui vient d'arriver pas loin de chez moi, j'ai eu envie d'imaginer qu'elle était partie rejoindre celui qu'elle aimait, ou simplement sa jeunesse.
Merci Cindide

emma 06/03/2015 22:56

elle rejoint le meilleur de sa vie, une belle histoire si triste... la phrase qui brise le coeur : "Bizarre tout de même, cette vieille femme si pâle dans la glace qui ressemble un peu à sa grand-mère."

almanito 07/03/2015 08:57

C'est un peu la réflexion que je me fais depuis quelques temps lorsque je m'aperçois dans une glace...eh oui:)