Les nuisibles

Publié le par almanito

Ce ne sont pas ceux que l'on croit.
Les miens sont équipés de deux pattes et deux bras chacun, surmontés d'une boîte crânienne vierge de tout autre élément que de vent ou éventuellement d'eau de mer à la belle saison, lorsqu'ils vont se baigner.
Comparé à la population locale, le nuisible ne représente qu'un infinitésimal pourcentage, ce qui ne l'empêche pas d'occasionner des dégâts considérables dans le biotope.
Parmi les spécimens les plus remarquables, arrêtons-nous sur une certaine Faustine, fleuron de ce que l'on appelle le troisième âge pour toute l'énergie dont elle fait preuve dès l'aube. A l'aide d'un doigt pourvu d'un ongle pouvant à l'occasion servir de griffe, tac, elle ouvre la radio. Un bourdonnement continu empli l'air du matin, faisant fuir les derniers chats errants, réveille les oiseaux et les voisins. Des fenêtres claquent: on tente de s'isoler pour retourner encore quelques minutes sous la couette.
A sept heures, Sérafino, prénom qui lui sied comme un tutu à un bonobo du Gabon, entre en scène au volant d'une guimbarde d'avant-guerre (la première) pétaradante dont le pot d'échappement méphitique éructe de nocives fumées. Il reviendra ainsi dix, quinze, vingt fois dans la journée, car tel un écureuil avec ses noisettes, il oublie toujours soit un tournevis, soit un journal, soit n'importe quel objet caché dans son hangar. Nul ne s'aviserait de lui en faire reproche, il a le verbe haut et arracherait encore, dans sa colère, un pan de mur en reculant brutalement dans la ruelle étroite.

8 heures, un troupeau de mastodontes indiens rejoue la bataille de l'Hydaspe, quinze éléphants de cinq tonnes chacun se préparent à la charge. Ah non, c'est seulement au-dessus de moi: on fait le ménage. Une machine à faire le pain très poussive va tourner deux heures durant en vue de sortir un pâton plus mauvais que celui du boulanger.
Un peu plus tard, la bipède du 35 s'étire sur son balcon, ouvre grand sa cavité buccale d'où s'échappe une logorrhée qui ne s'épuisera qu'au soir tombant. Une élocution sentencieuse, décortiquant chaque mot martelé syllabes par syllabes, ponctuée de vôaaalaaaa calamiteux sort d'un gosier pourvu de haut-parleurs. Sa couvée en prend plein les oreilles mais une fois celle-ci envolée pour l'école, la bavarde déniche encore des victimes dans son téléphone portable.
Enfin, en outsider, nous avons les jumelles au numéro six de la rue en face. Pas plus de douze mois, jolies porcelaines fragiles, deux petites nuisibles immatures en tout sauf en voix. Ni pleurs, ni rires, juste des hurlements que l'on pourrait confondre, dans les meilleurs moments, avec les cris stridents des goélands.
Les goélands, tiens, parlons-en, des goélands. Tout le monde s'accorde pour dire qu'ils représentent avec leur arrogance triomphante au-dessus de nos toits paisibles, la nuisance la plus insupportable du quartier.

Les nuisibles

Commenter cet article

Mina. 15/06/2015 08:26

Ces gens qui sont seuls au monde ...mais nous sommes là et ce calme qui fait du bien ! nous le voulons...attention tout le monde arrive chez toi, ces la période ! bonne semaine Alma

almanito 15/06/2015 08:59

J'en parle dans le billet suivant: ils sont là, je te le confirme!

Mina. 15/06/2015 08:26

ho la belle faute , pardon

CathyRose 15/06/2015 05:18

Ah ... des nuisibles on en a toutes plus ou moins !!! Moi j'avais la voisine d'en face, désagréable comme c'est pas possible, et puis la petite d'à côté qui, pendant les vacances, fait du trampoline toute la journée, en criant bien sûr, c'est plus rigolo !!! Moi je suis plutôt cool, je ne dis rien ... sauf un dimanche matin d'été, donc fenêtre ouverte, où elle a commencé à 7h du matin ! Merci encore Alma,j'ai passé un bon moment !
Très belle semaine, bisous !
Cathy

almanito 15/06/2015 07:38

C'est comme les migrateurs, il faut les prendre avec humour!
Bonne journée Cathy

emma 12/06/2015 13:47

en somme, "l'enfer, c'est les autres" ! et j'voudrais pas mourir sans avoir connu les chiens noirs du Mexique et les bonobos du Gabon en tutu ...

almanito 12/06/2015 14:05

Et sans savoir si la lune sous son faux air de thune a un côté pointu?

cathycat 12/06/2015 07:44

Je repasse par ici... Ton article était un bijou et les commentaire valent aussi leur pesant de cacahuette !... oui oui continue la parodie des voisins !!! j'adore !... :-) Belle journée à toi.

almanito 12/06/2015 08:33

Pff! pour une fois que j'en ai un, bijou, je peux même pas me le mettre autour du cou.

Elsaxelle 11/06/2015 21:35

Ah génial, j'adore la transposition !

almanito 11/06/2015 21:50

Une étude tout ce qu'il y a de scientifique!

polly 11/06/2015 21:30

hahahaha! Très drôle tes voisins, on s'y croirait.
Le problème avec eux c'est qu'aucun humanicide n'est autorisé...
Dans ma campagne les nuisibles sont les fans de motos cross et de quad, heureusement, on en croise peu, c'est encore supportable... puis les chasseurs, leurs gros 4X4 et tout le tintouin qui va avec. J'avoue humblement que je préfère mes nuisibles aux tiens. J'ai vécu en HLM à Lyon, je me souviens très bien de ce vacarme qui pénétrait les cloisons fines, et les pipis nocturnes du papy du 6°!
Bon courage pour l'été qui commence.

almanito 11/06/2015 21:41

Il m'arrive parfois de me dire que fort heureusement je n'ai pas d'arme...Les parois des vieilles maisons ici sont épaisses mais on vit toutes fenêtres ouvertes et tout résonne en ville, c'est ça le problème. Je vais peut-être faire 2 autres volets sur le sujet, il y a matière!

cathycat 11/06/2015 20:49

Quel bonheur les voisins !!! :-) J'ai un petit voisin qui pousse des cris aigus, on dirait un sifflet d'arbitre. Je me dis qu'avec le filtre des murs c'est supportable mais que les parents en ont pris pour un petit moment et je les plains parfois... J'adore ta description zoologique très détaillée... à te lire on les imagine très bien... Je ris bien... mais je te les laisse !... :-) Belle soirée à toi.

almanito 11/06/2015 20:55

C'est surtout qu'en ce moment toutes les fenêtres sont ouvertes, les rues étroites et les façades hautes: tout fait écho, pittoresque mais invivable:))

Coumarine 11/06/2015 13:57

ahhhhhhhhhh le calme..!
ahhhhhhhhhh le silence reconstituant...!
il y a tout ça chez toi, je vois
Tu es une sacré veinarde ;-))

almanito 11/06/2015 14:06

:) Merci de ta visite Coumarine

caroleone 11/06/2015 13:30

Tu as une belle façon de nous en parler....c'est super original.
C'est assez bruyant l'été chez nous avec la proximité de l'immeuble et les enfants dehors, parfois le niveau sonore est très limite. Quand on travaille dans le jardin, on entend les disputes parfois violentes également . Ma fille est souvent exaspérée, moi, je n'ai pas la totalité de mes moyens alors je relativise un peu tout. La vie en collectivité est loin d'être simple.

almanito 11/06/2015 14:05

J'avoue que je suis assez intolérante sur ce chapitre. En été c'est nuit et jour, c'est très dur à vivre. Les gens ici sont calmes et discrets, mais il suffit d'un ou deux nuisible pour rendre la vie insupportable aux autres. Bon mieux vaut le prendre avec humour;)

eMmA MessanA 11/06/2015 11:37

Écroulée de rire ! Ta prose est captivante. Merci Almanito car j'ai passé un délicieux moment sucré-salé.

almanito 11/06/2015 13:29

Ravie de t'avoir fait rire, merci eMmA

Christine 11/06/2015 08:13

J'ai beaucoup souri à la lecture de cette petite tranche de vie !
C'est du vécu ? ☺
bises et bonne journée Alma

almanito 11/06/2015 08:17

Absolument, mais transposé pour ne pas avoir de problème;)

Pascale MD 11/06/2015 07:27

Merci pour cet instant sourire Alma, et je vois que nous avons catégorisé les nuisibles de la même manière. Jolie façon de nous proposer leur identification ;-)
Le pire, c'est que ce sont ces nuisibles là qui se permettent de considérer des tas d'espèces comme comme l'étant sans envisager qu'ils puissent en être les plus gros.
Bise et bonne journée

almanito 11/06/2015 07:57

A force de fréquenter des blogs comme le tien ou celui de Katia, que veux-tu... je prends l'habitude d'identifier;) Oui, ce sont les mêmes qui font les plus gros ravages. Encore dernièrement, il fallait exterminer les chats errants "qui attirent les rats". Tu le crois?

another 11/06/2015 02:27

Déjeuner en paix....et les gousses d'ail ? le feng shui ? ah...de plus en plus difficile de trouver son île (déserte !)

almanito 11/06/2015 08:08

Ils se nourrissent d'ail et le feng shui je ne suis pas pour la manière douce en pareil cas:))

Carole 10/06/2015 23:20

Ah, le bruit, rien de pire, si ce n'est le... silence -le vrai, sans rémission - ?
Ma grand-mère disait toujours : "le bruit, c'est la vie". Parce qu'elle avait trop longtemps connu le silence.

Jackie 10/06/2015 22:37

Ces nuisibles là sont les pires que je connaisse...ils rèsistent à tout
BonsoirAlma

almanito 11/06/2015 08:06

Nous sommes bien d'accord;)

In the Mirror/Katia 10/06/2015 22:02

On se trompe toujours de nuisibles !
Drôle de spécimens que je préfère voir de loin. Chez moi, ils sont différents mais pas nuisibles pour la tranquillité de mon esprit.
Un texte humoristique bien que ce ne doit pas être drôle tous les jours avec ces oiseaux là !

almanito 10/06/2015 22:11

J'ai essayé la tapette comme pour les mouches, et la peau de pamplemousse retournée comme pour les limaces, hélas sans résultat. Ces nuisibles là résistent à tout.