Encore une histoire d'oeuf

Publié le par almanito

C'est par période que cela m' arrive. En ce moment chez moi, la fixette porte sur les œufs et je n'y peux rien.
L'arrivée imminente de Noël, sans doute... Mais si: qui dit Noël, dit fête traditionnelle, et lorsqu'on me dit Noël, je pense Pâques. C'est comme ça, c'est de l'anticipation, si vous voulez.

J'étais donc hier dans un supermarché, flânant sans conviction entre les rayons surchargés d'étincelantes boites de chocolats industriels, 50% de sucre, 20% d'huile de palme, 10% de colorants et additifs "naturels", 15% de conservateurs et 5% de cacao, cherchant, en dehors des sempiternelles et très artisanales pâtes dont je raffole, un petit truc pour varier un peu le menu.
Tiens des œufs, c'est bien ça, je n'y pense jamais. Et puis ça va occuper ma dernière tomate restée en carafe qui s'effondre de solitude sur le coin de la table de la cuisine. Avec une pointe d'ail et un filet d'huile d'olive. L'huile d'olive, l'avez- vous remarqué, se présente toujours en filet. Comme les patates et les harengs. Et l'ail en pointe, comme pour en souligner le piquant.
C'est qu'en cuisine aussi, les mots sont importants. L'ajout d'une cuillère à soupe d'huile d'olive vous alourdit la salade printanière comme un gros potage épais, alors que le filet, lui, vous fait pétiller d'allégresse la laitue du jardin comme autrefois chez votre grand-mère. Un peu comme le nuage de lait dans le café vous emmène au paradis de la légèreté.
Je m'approchai donc de l'étalage consacré aux œufs. Que de possibilités...De très gros œufs, des gros, des moyens et des petits, emballages cartons très sobres, belles boîtes plaquées d'une image champêtre, des extra-frais, des frais et des moins frais qui sont encore consommables pendant plus de trois semaines. C'est tout de même bien compliqué. Heureusement, rien de tout cela ne guidera mon choix, je suis une consommatrice éclairée. Car il en va des œufs comme des cartes, des portes, de la caf, de la sécurité sociale et des comptes en banque: la clef, le sésame qui ouvre les champs infinis du bonheur de l'homme civilisé, c'est le code. Et je le connais par cœur le code de l'œuf: 3 = poules en batteries. 2 = poules au sol. 1 = poules en plein air. 0 = le nec plus ultra sorti d'un cul de poule épanouie et bien nourrie qui vadrouille dans la campagne. Curieux, soit dit en passant, que l'on attribue le 0 à l'excellence, mais ne mégotons pas, les codes, par définition, doivent comporter une part de mystère.
Je recherchai donc (frénétiquement, à l'évidence) une boîte notée zéro, non par gros souci pour ma petite santé, ayant au cours de ma vie déjà longue ingurgité pas mal de saloperies cachées dans l'alimentation du monde moderne, mais par solidarité avec les poules. J'ai envie de les imaginer libres de batifoler dans l'herbette et les fleurs de la campagne, encouragées par une brave fermière ceinte d'un grand tablier à carreaux, de boulotter de petits insectes et autres vermisseaux croquants sous le bec et même de leur laisser la joie incommensurable de trouver un couteau puisqu'il parait que ça leur plait, aux cocottes.
J'en étais là et un peu lasse aussi, je dois l'avouer de mes recherches infructueuses, lorsque j'avisai un lot de "bio". Parfait. Je m'emparai donc de 6 œufs bio avec la conviction de prendre des œufs de vraies poules de la vraie campagne, heureuses et bien nourries, grandement soulagée d'avoir enfin trouvé une solution pour cet achat important et ô combien difficile.
C'est en ouvrant les paquets que je me suis rendu compte que le code et le bio, c'est bien gentil, mais que les deux ne vont pas toujours de paire. Car si mes poules étaient en effet bien alimentées en bio, leurs œufs, eux, étaient bel et bien estampillés d'un magnifique... 3.
Sacrés industriels, gros margoulins tout de même. Pfff !!!

Les détournements d'objets de Gilbert Legrand.

Les détournements d'objets de Gilbert Legrand.

Commenter cet article

Mina. 01/12/2014 21:21

tu nous en dis des choses de cette réalité que l'on doit se méfier de tout! et surtout de tout le monde...merci pour cette lecture!(je suis encore en retard dans mes passages...toi qui es si fidèle et qui me mets toujours ces ptits mots très sympa! alors merci à toi Alma

almanito 01/12/2014 21:35

Ca n'a pas d'importance Mina. Je ne fais pas le compte des retours de commentaires. L'essentiel, c'est de venir quand on veut et de ne pas se sentir obligé. Si on se met à faire des comptes, on a pas fini de s'ennuyer tu crois pas?
Bonne soirée Mina, merci.

Nalo 25/11/2014 02:26

Merci d'ainsi nous instruire sur le code des oeufs !!

Joseph Guégan 24/11/2014 17:21

J'aurais appris que les œufs étaient codés, heureusement qu'il ne faut pas encore un mot de passe pour pouvoir les casser !
bonne soirée

almanito 24/11/2014 17:28

Oh ça viendra! :)

Jackie 23/11/2014 07:51

Peut-on encore faire confiance à quoi que ce soit en ce monde du commerce ???
En tôt cas… j'aime te lire ton style vivant et fluide… m'enchante.
merci Alma
Passe une belle journée

almanito 23/11/2014 09:02

Rien que le mot "commerce" sent déjà l'arnaque maintenant, tu as raison.
Merci Jackie, bon dimanche

Hervé MARTIN 22/11/2014 22:34

Je te propose Alma d'évoquer les "étoiles" que tu glisses négligemment au cœur de tes textes :
"...ma dernière tomate restée en carafe qui s'effondre de solitude..."
"...alors que le filet, lui, vous fait pétiller d'allégresse la laitue du jardin..."
...........

Il y a le format de tes partages, brèves nouvelles colorées, rythmées, stimulantes...
Et il y a ces étoiles, qui scintillent, et sont pour moi un "essentiel" de ton style, que j'apprécie vraiment !
Encouragement encore...
Amicalement

almanito 23/11/2014 07:43

Merci Hervé. Tu es très gentil mais tes compliments sont un encouragement et me font plaisir.
Bon dimanche et grand merci pour toute cette lecture attentive.

Pascale MD 22/11/2014 14:42

Je voulais dire des oeufs aux truffes, mais je crois que j'ai oublié un truc ;-)

Pascale MD 22/11/2014 14:41

Coucou,
C'est dingue, tenter de s'alimenter le mieux possible sans participer à un élevage que l'on ne cautionne pas relève de l'exploit.
Je souris devant les difficultés que tu as rencontré parce que je me vois.
Ah oui, les industriels sont des gros margoulins comme tu le dis, mais le pire, c'est qu'ils nous prennent vraiment pour des truffes !
Des aux aux truffes, trop bon non ?
Bonne journée

almanito 22/11/2014 14:49

Ca fait belle lurettes que je n'ai humé le merveilleux parfum des truffes, mais en effet, des œufs aux truffes, c'est le bonheur en coquetier!

Elsaxelle 22/11/2014 07:56

Et bien dis donc, j'en ai appris beaucoup de choses en lisant ton article ! Si j'ai le temps (j'en doute) je vais me pencher sur toutes ces étiquettes... et je penserai à toi.

almanito 22/11/2014 08:46

C'est vrai que ça devient le parcours du combattant si on veut éviter tous les pièges. Il nous faudrait une journée de congés en plus pour éplucher par le menu toutes les étiquettes!

JC Legros 22/11/2014 07:14

Au Pakistan, les oeufs sont "zéro": aucun goût; le jaune est quasiment inexistant. Les pakistanais ne mangeant presque que du poulet, les élevages sont nombreux: chaque ville ou village en possède au moins un ou deux. Quatre-vingt mille poulets et poules dans vingt-mille mètres carrés! Une chose oubliée: le nombre, dans le paquet d'emballage. Pourquoi 6 ou 12? Les paquets de 4, chez nous, sont réservés aux personnes qui ne savent se les faire cuire: ils sont durs. Récit plein d'allant, haletant comme un thriller. Qui a tué l'oeuf de nos enfances?

almanito 22/11/2014 09:42

Voilà qui intéresserait les bodybuilders qui ne se nourrissent que de blanc d'œufs avant les compétitions!

JC Legros 22/11/2014 09:12

Auparavant, la cuisine était le domaine réservé à l'épouse. Le mari ayant souvent tendance à critiquer, l'épouse lui disait d'aller se faire cuire un oeuf, lui rappelant ainsi qu'il ne savait pas cuisiner. Ainsi, elle obtenait la paix.
Pour répondre à votre question: les poules pondeuses au Pakistan ne sont jamais inséminées. Je pense - sans avoir enquêté profondément - que les oeufs inséminés viennent d'un pays proche... et qu'ils doivent être codés 7-8 voire 175!

almanito 22/11/2014 07:59

Ca alors, mais on arrive tout de même à obtenir des poussins d'un œuf presque dépourvu de jaunes?
Boîtes de 4 ça c'est malin pour les personnes seules et encore mieux s'ils sont cuits pour ceux qui n'ont rien pour les faire cuire.
Pour le reste, merci, JC, trop gentil!.

CathyRose 21/11/2014 20:50

Désolée pour les répétitions ...

CathyRose 21/11/2014 21:22

Ne te moque pas veux-tu, je déteste les répétitions, c'est mon côté ( très ) maniaque !!!

almanito 21/11/2014 21:15

Ah oui!!!! Grave :)))

CathyRose 21/11/2014 21:07

En tous cas ... deux fois dans mon commentaire !

almanito 21/11/2014 21:01

Hum? Quelles répétitions?

CathyRose 21/11/2014 20:49

Je connais aussi ces codes mais, honte à moi, je n'y ai jamais fait attention !!! En tous cas en choisissant bio on aurait pu s'imaginer voir un 0, au pire un 1 ... et bien même pas ! En tous cas même avec une histoire d’œufs ... tu arrives à nous faire rire !
Très belle soirée, bisous !
Cathy

almanito 21/11/2014 21:01

Faut s'méfier de tout, quelle barbe on ne peut plus faire confiance à personne, osskour!

In the Mirror/Katia 21/11/2014 20:42

Trop drôle ton histoire, finalement, mieux vaut les prendre au chocolat, quoique va savoir d'où ils viennent !
Je connaissais depuis longtemps ces codes, c'est pourquoi, je les prends dans un magasin bio sans numéro, tout en sachant qu'ils ne viennent certainement pas de poules élevées par une gentille fermière irréprochable qui appelle ses poules par leur prénom :)

almanito 21/11/2014 20:48

C'est vrai qu'on finit par être un peu désabusé à force de se faire couillonner...

cathycat 21/11/2014 20:31

Ah merci pour les codes... je ne les connaissais pas, je ferai attention maintenant. Quand j'y vais, j'achète mes oeufs au marché chez une petite dame qui a une table de la taille de son parasol et qui ne vend que cela. Et quoi de meilleur qu'un bon oeuf coque ! Je regarderai si je vois un chiffre mais à mon avis ils sont zéro de chez zéro...

cathycat 21/11/2014 21:18

T'inquiète ! j'avais bien compris :-)

almanito 21/11/2014 21:08

Vis à vis de toi?! Oh non, pourquoi? Je plaisante, mais pas à tes dépends.

cathycat 21/11/2014 21:00

Je sens comme une pointe, sinon d'ail, au moins d'ironie ;-)

almanito 21/11/2014 20:47

Oui, le mieux c'est de les prendre chez quelqu'un en qui on a confiance sur le marché. Pareil pour l'huile, prends la en filet;)

Louv' 21/11/2014 18:45

Mais quel scandaaaaaale !!! ...Je suis curieuse de savoir d'où viennent ces oeufs. De quoi les dénoncer, non ?
Bon, ok, cela t'a permis de bien nous faire rigoler encore une fois...mais quand même !!!

almanito 21/11/2014 20:18

Ce sont des œufs français ma p'tite dame, venant de poules nourries avec du bio mais dans des cages. C'est nous qui pensons que le bio donne toutes les garanties de respect élémentaire dû aux animaux d'élevage. Bon, la prochaine fois j'attendrai le jour du marché et les œufs vendus confidentiellement par la dame que je connais;)

Michèle F. 21/11/2014 17:56

Très amusante histoire... Maintenant, grâce à toi, on sait que l'arnaque est jusque dans le pré... Certes, je veillais déjà à ne pas mettre tous mes oeufs dans le même panier, mais cette note de 3 à 0, je m'en fichais, vu que mes oeufs viennent des poules du voisin, que je les vois vivre (les poules) bien à leur aise, mangeant bio, comme par exemple les feuilles de choux bio que je leur balance de mon jardin....

almanito 21/11/2014 20:09

Hé oui...

Michèle F. 21/11/2014 18:23

Seulement un grillage. Parfois, il y a une aventurière qui prend un petit envol et le voisin, très gentiment, nous demande s'il peut venir rechercher sa poule! Nous, de la maison, on n'a rien vu.
Ni pain dur, ni mur, mais tu as raison....

almanito 21/11/2014 18:04

Contente de savoir que le récit est amusant.
Tu as des poules idéales, veinarde. Sais-tu si elles picorent du pain dur, sur un mur? Car c'est important, les murs, n'est ce pas...

Carole 21/11/2014 16:54

Tiens, je ne connaissais pas ces numéros. Je vais vérifier mes oeufs bio, merci !

sabine la pèlerine 21/11/2014 16:22

Bon, je repars ramasser des cèpes ...........Pffffffff, tu me laisses aucun répit toi (Eclat de rire !)

Je suis comme toi ! Je n'achète pas, je .....fouine, décortique, scrute démesurément !!!
Pour les oeufs, je l'ai appris il y a quelques années par des amis de Haute Ardèche, reclus entre vieilles pierres, toit de chaume et potager de rêêêêêêve ... De ce genre d'endroit ne semblant exister que dans les légendes !
Depuis, nous ne prenons que du 1 ou 0 et ...rien d'autre !

C'est marrant, j'ai la même image en les choisissant .......je vois la fermière au fichu à carreaux sur la tête, tablier assorti, et les chaussette pendelantes !

Et, ah non tu vas trop rire, JAMAIS j'ai été fichue (pas fichu) de mettre sur une table de Noël, des serviettes "dites de Noël" !
Et tu sais ce que j'ADORE mettre : des serviettes avec plein de couleurs exotiques et souvent des fleurs, elles font hyper printemps ou hyper carnaval (hi hi, ça s'rapprocherait assez de Pâques, non ?)

Tu m'amuses TROP !!!!!!!!!!!!!!!

Bisou géant : sabine.

almanito 21/11/2014 16:33

Hé oui mais tu vois, la semaine passée tu m'as apporté des cèpes, il fallait bien que je trouve des œufs à la hauteur pour l'omelette;)
Merci Sabine.